Frais de rénovation: une planification dans les temps vous fera gagner de l’argent!

Pour organiser le financement de vos mesures de rénovation et maintenir leurs coûts aussi bas que possible, il est conseillé d’évaluer la situation au plus tôt. Vous apprendrez ici quelles sont les quatre étapes importantes pour calculer le budget nécessaire et minimiser les investissements liés à la rénovation de votre maison.

Découvrez comment planifier au mieux votre budget de rénovation et comment minimiser les investissements.

Découvrez comment planifier au mieux votre budget de rénovation et comment minimiser les investissements.

Quatre étapes pour une planification optimale de votre budget de rénovation

1. Analyse préalable du besoin de rénovation

Ce premier poste est également l'un des plus importants de votre financement. Un service de l'énergie peut vous conseiller sur les aspects importants d'un assainissement et sur la planification la plus efficace possible des travaux, tout en minimisant les coûts. De nombreux cantons vous proposent une offre gratuite, d'autres, en revanche, vous demandent de payer pour ce genre de conseil. Une deuxième possibilité consiste à faire établir un CECB Plus pour votre bâtiment. Les coûts sont relativement faibles, mais en valent la peine. Avec le CECB Plus, vous recevrez un Certificat énergétique cantonal des bâtiments comprenant un rapport et un aperçu détaillé des mesures de rénovation pour votre domicile. Vous saurez dans quel ordre effectuer les travaux de rénovation, à combien s’élèvent les coûts et comment ceux-ci sont calculés. Le CECB Plus permet aussi, dans de nombreux cantons, de bénéficier de subventions. Les clients hypothécaires Raiffeisen profitent également d’une aide financière de CHF 200.00 sur le CECB Plus.

 

2. Engagement de planificateurs, d'architectes, d'artisans

Le budget de financement de construction contient, bien entendu, également les coûts des opérations elles-mêmes. Il suffira peut-être d'engager un seul artisan, si vous remplacez votre chauffage seulement. Une rénovation plus importante requiert la prise en compte des coûts d'un planificateur ou d'un architecte, car des travaux d'une telle ampleur nécessitent des connaissances spécifiques. Vous devez donc demander plusieurs offres, afin de trouver le ou les partenaire(s) adapté(s) à votre projet d'assainissement. Cela vous permettra de profiter du meilleur rapport qualité-prix. Au moment de faire votre choix, ne vous limitez pas aux frais, tenez également compte de la compétence. Toutes les entreprises ne sont pas forcément à la pointe de la technologie en matière d'assainissements énergétiques.

 

3. Sélection de la technique du bâtiment

Qu'il s'agisse d'installations photovoltaïques ou de systèmes de ventilation, les nouveaux appareils peuvent représenter un des plus grands postes de coût de rénovation. Au moment de faire votre choix, vous devez tenir compte tant du prix d'acquisition, que des frais de fonctionnement. Les frais d'exploitation faibles peuvent faire une grande différence à plus long terme. Si vous commandez un CECB Plus, vous profiterez d’un conseil approfondi de la part d’un expert CECB!

 

4. Clarification du financement

Si la rénovation augmente la valeur de votre maison, vous pouvez peut-être augmenter votre hypothèque pour le financement. En tout cas, nous vous recommandons de discuter en détail des possibilités, y compris des durées, taux d'intérêt et de la capacité financière du financement avec votre banque, afin de réduire vos frais - par exemple, en répartissant les coûts sur plusieurs années. Vous pouvez, le cas échéant, réaliser d'importantes économies d'impôts. Par ailleurs, vous disposez d'autres possibilités pour limiter vos dépenses.

Quatre possibilités de minimiser le budget de rénovation

Planifier la modernisation en détail

Des retards de construction peuvent occasionner d'énormes surcoûts et peser inutilement sur le financement de votre construction. Des demandes de subvention déposées trop tard, un manque de conseil contribuent également à augmenter des coûts. De ce fait, une planification précise de la rénovation est importante. Afin de ne rien oublier pendant la phase de planification, lisez également la liste de contrôle sur les assainissements.
 

Considérer l'assainissement dans son ensemble

Selon la situation, il peut être très judicieux de ne réaliser que quelques mesures de rénovation. Par exemple, il est peut-être intéressant de ne remplacer que le chauffage, d'isoler l'enveloppe du bâtiment, ou encore de changer les fenêtres. Néanmoins, vous devriez toujours considérer la rénovation dans son ensemble, et considérer, au préalable, l'état du bâtiment dans sa totalité. Car une hausse de la consommation d'énergie n'est pas forcément due à un vieux chauffage, par exemple. Elle peut résulter de pertes de chaleur à cause d'un défaut d'étanchéité des joints des fenêtres. Afin de minimiser le plus que possible votre budget pour les mesures d'assainissement, vous devriez donc songer à procéder à une analyse préalable précise. Avec un CECB Plus, vous avez la certitude d’être bien conseillé!
 

Abordez vos travaux de rénovation par étapes

Un échelonnement de l'assainissement sur plusieurs années peut être meilleur marché que de le réaliser en une seule fois, car vous pouvez déduire les mesures visant à augmenter la valeur de l'objet de vos impôts et ainsi peut-être éviter une progression fiscale. Songez donc à discuter avec votre banque ou votre conseiller fiscal, afin de planifier au mieux le déroulement des travaux d'assainissement dans les temps.
 

Trouver un financement peu onéreux et demander des subventions

Qu'il s'agisse de crédit de construction ou d'hypothèque, trouver le bon financement représente une grande économie à long terme. Demandez donc impérativement conseil à votre banque dès que vous avez une idée approximative des coûts de vos mesures d'assainissement. Par ailleurs, n'oubliez pas de demander d'éventuelles subventions en temps utiles. En effet vous pouvez toucher une somme équivalant à quelques milliers de francs, en cas d'avis favorable.