Vivre dans une ancienne ferme

Lire un livre au coin du poêle en faïence, écouter des disques dans le grenier ou traverser une cage d'escalier spectaculaire: Evelyne et Tito Mayer ont réalisé la maison de leur rêve dans une ancienne ferme avec atelier de charron dans la ville thurgovienne d'Eschlikon.

Vue extérieure atelier de charron

Il est ingénieur mécanicien, elle travaille dans le marketing, tous deux sont passionnés par les anciens bâtiments. Lorsqu'elle a vu l'annonce sur Internet il y a plus de dix ans, Evelyne Mayer a tout de suite su que c'était la bonne maison. Une vieille ferme thurgovienne du 18e siècle avec une belle façade en colombage, complétée par une extension qui abritait autrefois un atelier de charron. «Cette maison était si chaleureuse et charmante que j'en ai tout de suite été convaincue», déclare Evelyne Mayer. Son époux était plus prudent: «Le bâtiment était certes en très bon état, mais l'infrastructure était plutôt obsolète. Pour moi, il était clair qu'il y aurait encore beaucoup de travaux à faire!»

Les Mayer ont vécu cinq ans dans la ferme à collecter des idées, à s'entretenir avec des experts et à rechercher les bons architectes. «Nous voulions prendre le temps de nous faire une vision globale. Comme nous ne travaillons pas dans la construction, cela nous a demandé beaucoup de recherches», déclare Tito Mayer. Puis ils se sont lancés et ont passé cinq autres années à concrétiser le logement de leurs rêves. «La première année fut très intense», déclare Evelyne Mayer. En effet, ils ont travaillé tous les soirs et week-ends tout en vivant dans la maison. Le savoir-faire de Tito Mayer en ingénierie leur a permis d'accomplir de nombreuses démarches par eux-mêmes. Il ne manque qu'une dernière pièce au puzzle: «En ce moment, je m'apprête à construire le balcon. Ensuite ce sera fini», déclare Tito Mayer qui a, depuis, installé son bureau d'ingénieur dans l'ancien atelier de charron.

Résultat: «Nous avons de la chance», disent-ils à l'unisson. Ils ont eu beaucoup de plaisir à travailler avec le matériel ancien. «Nous avons beaucoup appris et n'hésiterions pas à rénover une ancienne maison, une nouvelle fois.» Voici le résultat:

Cuisine atelier de charron

«Nous voulions conserver le bâtiment ancien, tout en bénéficiant du confort d'un habitat moderne. C'est pourquoi nous avons appliqué le principe suivant à toute la maison: l'ancien reste ancien et le nouveau doit viser le contraste. Il en va de même dans la cuisine: nous avons démonté, nettoyé et remplacé les pièces défectueuses de l'ancien fourneau à bois, puis l'avons recomposé à l'aide du poêlier-fumiste. Nous avons complété les éléments d'origine tels que le mur de pierre ancien par un plan de travail très moderne.»

Séjour atelier de charron

«Les pièces – séjour inclus – sont spacieuses. Nous avons gagné cet espace en supprimant en partie les murs intérieurs, tout en conservant les poutres et structures anciennes. Nos souhaits et idées coïncidaient avec la conservation des monuments historiques. La Section monuments historiques et la commune nous ont donné une subvention, car nous avons conservé beaucoup d'éléments anciens.»

Salon atelier de charron

«Lorsque nous avons acheté la maison, elle n'était pas isolée. Une fois la rénovation terminée, nous utilisons désormais autant d'énergie pour toute la maison que nous en consommions auparavant pour trois chambres. Nous avons des chauffages muraux et des murs crépis d'argile, qui crée une ambiance incroyablement chaleureuse. Le poêle en faïence a été entièrement rénové: il est tellement romantique et agréable, qu'il s'adapte parfaitement à la maison. Nous avons pu nous procurer la faïence auprès de la fondation «Denkmalstiftung Thurgau». Pour compléter, nous chauffons au gaz et répartissons la chaleur via les murs.»

Escaliers atelier de charron

«C'est à peine croyable mais auparavant, il n'y avait pas d'escaliers ici! Il y avait l'écurie et la fosse septique, et au-dessus, l'ancienne salle de bain et la buanderie. Toutefois, il n'y avait aucun matériau de construction précieux, d'où notre idée de construire une grande cage d'escalier. Nous avons accordé une grande importance à sa construction, souhaitant qu'ils soient aérés et lumineux. Nous sommes absolument convaincus que nous y sommes parvenus!»

 

 

l'auteure
Stefanie Rigutto