Accueil dans une communauté

Un quartier résidentiel où tous les âges sont représentés, qui promeut le dialogue intergénérationnel et la solidarité: bienvenue à la Giesserei, dans le quartier Neu-Hegi d'Oberwinterthour. La maison multigénérationnelle propose 155 appartements pour 333 personnes et fonctionne en autogestion. Raiffeisen a rencontré l'animatrice radio Franziska von Grünigen, qui habite avec sa famille à la Giesserei.

Raiffeisen: Comment se passe la vie à la Giesserei?

Franziska von Grünigen: Emménager ici a été la meilleure décision que nous ayons prise! Je me dis tous les jours à quel point je suis heureuse d'être ici. Nous sommes accueillis dans une véritable communauté, ce qui est l'idéal pour nos enfants: ils n'ont que deux et quatre ans pour l'instant, mais ils peuvent déjà bénéficier d'une certaine autonomie. Le quartier compte 90 enfants. Une fois par semaine, nous organisons un repas de midi avec les petits. C'est vraiment un paradis pour les familles.

 

Comment êtes-vous arrivés ici?

Nous avons traversé la Giesserei par hasard, il y a quelques années, et en avons été enchantés. Il y a comme une énergie particulière dans l'air. C'est alors que nous avons pensé d'habiter ici. Trois ans plus tard, nous avons entendu parler d'un appartement libre - encore par hasard.

 

Fonderie

Fonderie

Depuis son ouverture en 2013, le quartier a été souvent évoqué dans les médias.

Absolument. C'est une forme moderne d'habiter et représente l'avenir. Même Remo Largo, pédiatre et spécialiste du développement, affirme que, pour grandir, les enfants ont besoin d'une communauté multigénérationnelle qui les soutient et les valorise. Finalement, c'est une question de solidarité - une valeur de plus en plus nécessaire dans notre monde de folie actuel. Nous sommes présents les uns pour les autres, et nous entraidons.

 

Ça ressemble à une société fermée!

C'est tout le contraire. Il n'y a aucune contrainte, mais seulement de belles rencontres - entre les enfants et les personnes âgées à l'occasion du jardinage, par exemple. Les buanderies avec coin bavardage sont des lieux de rencontre: Dans l'une, il y a un baby-foot, dans l'autre un coin couture. J'apprécie de pouvoir discuter tout en faisant ma lessive.

 

Est-ce vraiment aussi idyllique que vous le dites? N'y a-t-il pas aussi des conflits?

Evidemment, notre quartier n'est qu'un reflet de la société. Mais il se trouve aussi que ce type de logement et de vie intéresse une certaine catégorie de personnes - qui partagent les mêmes idées. Nous sommes autogérés. Les décisions se prennent de façon collective dans le quartier. Evidemment, il y a aussi des débats - mais cela fait partie de la vie!

 

Entrée de la fonderie

Entrée de la fonderie

Cinq faits passionnants à propos de la Giesserei

1. La Giesserei est l'un des plus importants ensembles de logements en bois de Suisse. Sa façade en bois a été récompensée par le Prix Lignum 2015.

2. Les logements sont emménagés dans l'ancien lieu de fabrication des blocs moteurs pour les bateaux, des turbines pour les centrales électriques et d'autres pièces en fonte. 

3. Le thème de la mobilité est un autre point fort du credo écologique. Le quartier a été conçu pour un petit nombre de voitures: on compte 60 places pour les automobiles, contre 500 places pour les vélos.

4. Le quartier dispose de trois chambres d'amis qu'il est possible de louer pour une nuit ou plusieurs jours.
5. Envie de boire une bière sans renoncer à son confort? La Giesserei compte un bar convivial, qui accueille tout le monde, même en chaussons.

 

 

l'auteur photos
Stefanie Rigutto
Ralph Feiner

 

 

 

 

 

Cour intérieure fonderie

Cour intérieure fonderie