Ma maison partira-t-elle à la retraite, en même temps que moi?

A 55 ans, peu nombreux sont ceux qui songent déjà à leur retraite. Vous devriez cependant vous poser de nombreuses questions sur votre mode de logement, une fois à la retraite. Vais-je continuer à habiter mon logement à usage propre, et si oui, combien de temps? Ou bien souhaiterai-je déménager, vendre mon bien actuel, le louer ou le transmettre à un de mes enfants?

Le logement en propriété dans lequel on a élevé ses enfants signifie bien plus qu’un simple toit sur la tête. La propriété dans laquelle on a passé de nombreuses années de sa vie est liée à d’innombrables souvenirs, qui perdurent. Non, la décision d’échanger son logement à usage propre contre un appartement adapté aux personnes âgées n’est pas facile à prendre. 

Et de nombreuses questions se posent, en l’occurrence: doit-on rester dans ses propres murs? Et le cas échéant, les rénover? Ou bien acheter ou louer un appartement plus petit, situé de manière plus centrale? Vendre, louer ou transmettre au sein de la famille le bien que l’on possède actuellement? Trouver une réponse à ces questions déclenche souvent un long processus de réflexion. Chacun évalue de manière différente sa situation actuelle, en matière de logement. L’important est de réfléchir de manière générale, à la vie que vous souhaiterez mener plus tard. Imaginez un ou plusieurs scénarios possibles. Discutez à un stade précoce de ces scénarios avec votre Banque Raiffeisen et faites-vous présenter votre situation financière et vos diverses options. Plus tôt vous le ferez, mieux vous connaîtrez votre marge de manœuvre et plus vous aurez le temps de réaliser les conditions préalables, nécessaires à vos plans.

 

Rester dans sa maison ou son appartement

Si vous souhaitez y habiter encore longtemps, il convient de soumettre votre bien immobilier à un check-up général. 

Qu’il s’agisse d’une maison individuelle ou d’une propriété par étages, la question centrale est de calculer les investissements à réaliser, dans un avenir plus ou moins proche. Par exemple, il peut s’agir d’une rénovation souhaitée depuis longtemps de la salle de bains et de la cuisine, pour un meilleur confort de vie. Une rénovation de l’enveloppe énergétique, comme par exemple l’isolation et le remplacement des fenêtres et du chauffage, permet de faire des économies d’énergie et apporte aussi davantage de confort. Il est particulièrement important, au niveau du chauffage, d’évaluer rapidement l’impact du passage à une énergie renouvelable afin d’éviter, en cas de panne, de devoir choisir une solution moins adaptée, sous la contrainte du temps et de moyens financiers non disponibles à court terme.

Il ne faut pas oublier non plus les éventuelles adaptations qui tiennent compte des besoins de l’âge avancé, comme par exemple des locaux exempts d’obstacles, des revêtements de sols antidérapants, etc.

Une fois la vue d’ensemble et vos besoins clarifiés, il est possible de planifier l’investissement nécessaire et d’en discuter le financement avec votre banque. [DC1] Un retrait de la caisse de pension est-il nécessaire? Ou doit-on préfinancer les travaux par de l’épargne régulière? Une augmentation de l’hypothèque est-elle une solution envisageable? Votre Banque Raiffeisen se fera un plaisir de vous présenter les possibilités concrètes dont vous disposez.

Par ailleurs, il faut déterminer à quel moment vous souhaitez vous atteler à cette tâche si possible avant de prendre votre retraite, car cela représente des avantages considérables pour vous: en effet, vous profiterez de déductions fiscales si vous investissez dans votre logement avant votre départ à la retraite. Il est également plus simple d’augmenter l’hypothèque avant la retraite. Sans oublier qu’un projet de rénovation est plus simple à réaliser lorsqu’on est encore jeune et que vous en profiterez, au final, plus longtemps!  

 

Vendre sa maison

Il est toujours plus agréable de décider par soi-même du moment de la vente de sa maison. En effet, la vente ne doit pas être effectuée précipitamment pour des raisons financières ou de santé. On peut se permettre d’attendre d’avoir trouvé l’acheteur, qui sera prêt à payer le prix souhaité. Le moment de la vente peut également être choisi en fonction de la situation du marché, ce qui peut signifier l’obtention d’un prix de vente plus élevé.

Mais prenez garde car de nombreuses tâches vous attendent, si vous avez décidé de vendre: remise en état de la maison et des environs, estimations, dossier de vente, commercialisation du bien, visites… jusqu’à l’établissement du contrat et la transmission du bien à l’acheteur. 

Vous trouverez des conseils, des checklists et toutes les informations nécessaires à la vente de biens immobiliers dans notre guide de vente.

 

Vendre son logement à usage propre, en vue de prendre sa retraite: ce que je perds, ce que je gagne.

Si je reste dans ma maison…

Si je projette un déménagement...
...je n’ai pas besoin de renoncer à mon environnement et à mon voisinage familier ...je peux m’intégrer dans un nouvel environnement en temps voulu
...je devrais investir dans la rénovation de mon bien, si possible avant mon départ à la retraite ...j’ai le temps de trouver le nouvel appartement de mes rêves
...je devrai réaliser des adaptations du bâtiment, me permettant d’y rester jusqu’à un âge avancé ...mon capital n’est plus lié à la maison, ce qui me permet de réaliser d’autres souhaits
...il me faudra un jour où l’autre recourir à une aide extérieure pour entretenir maison et jardin ...je fais cela de ma propre initiative, sachant que le déménagement sera moins pénible qu’à un âge avancé

Transmettre son bien immobilier à ses descendants

Par le passé, il était d’usage que les enfants reprennent la maison de leurs parents. De nos jours, les jeunes sont cependant de moins en moins intéressés à la reprise, ce qui est sans doute dû à la mobilité croissante ainsi qu’aux exigences propres à la nouvelle génération. Dans tous les cas, des questions complexes d’héritage et de régime matrimonial se posent souvent, même si le bien immobilier peut être transmis au sein de la famille. Vous trouverez ici les possibilités qui existent de transmettre de son vivant un logement en propriété à ses descendants, et la manière d’éviter de nombreux conflits entre les futurs héritiers.

 

Planifier pour l’avenir

En Suisse, une majorité de personnes ne se pose que trop tardivement les questions nécessaires, selon l’étude «Logement et retraite» de Pro Senectute et Raiffeisen. Si l’on s’y prend trop tard, la base de fonds propres pour un logement en propriété ne peut malheureusement plus guère être optimisée. Il n’est donc jamais trop tôt pour être prévoyant et penser retraite et logement! Un entretien conseil dans votre Banque Raiffeisen est une aide précieuse, qui vous permettra de prendre une décision fondée. Demandez un soutien compétent lors de ce processus décisionnel important et convenez dès maintenant d’un rendez-vous, avec votre conseiller