My home, my castle - my power plant?

On aperçoit de plus en plus d’installations photovoltaïques sur les toits de Suisse. Durant l’année 2020, pourtant marquée par la pandémie de coronavirus, cette tendance s’est même accélérée. Les propriétaires qui s’engagent ainsi activement en faveur de l’environnement, ne sont plus dépendants des fournisseurs d’énergie et réalisent des économies sur leur facture d’électricité.

Le boom des installations photovoltaïques

En cette année 2020 pourtant marquée par la crise du coronavirus, on assiste à un véritable essor des installations photovoltaïques. Avec près de 450 mégawatts, ce sont plus de 30% de capacités supplémentaires qui ont été installés en Suisse par rapport à l’année précédente. Ces nouvelles centrales solaires couvrent une superficie de 2,7 millions de m², soit 420 terrains de football. C’est donc l’équivalent de plus d’un terrain de football de ces panneaux solaires, contenant généralement du silicium, qui apparaît chaque jour sur nos toits. La puissance totale de l’ensemble des installations photovoltaïques a donc augmenté de près de 18% en 2020. Elles produisent à elles seules près de 4% de la consommation d’électricité suisse.

 

En 2019, plus de 10’000 de ces installations ont pris place sur les toits de maisons individuelles, et près de 2’000 sur les toits d’immeubles locatifs. Les maisons individuelles représentent près de 30% de la puissance installée, et les immeubles locatifs 12%. Le parc d’immeubles résidentiels contribue donc pour plus de 40% à la croissance de la production d’électricité solaire. 

 

Quand les rayons du soleil atteignent les panneaux solaires, ils sont transformés directement en courant continu par les cellules solaires.

Quand les rayons du soleil atteignent les panneaux solaires, ils sont transformés directement en courant continu par les cellules solaires.

Gardien de centrale électrique, un métier tendance

De plus en plus de propriétaires exploitent une centrale électrique en complément de leur activité professionnelle, et ce pour diverses raisons. En plus de la prise de conscience des enjeux environnementaux et climatiques, ce sont souvent des considérations financières très concrètes qui les poussent à se transformer en gardien de centrale électrique, le nouveau métier tendance. Le prix des installations photovoltaïques a en effet baissé de plus de 80% au cours des 15 dernières années. Il continue à baisser un peu chaque année, mais s’établit désormais à un niveau relativement stable. Pour une maison individuelle avec une surface de toit de 80 m², un mètre carré monté ne coûte plus que 250 francs aujourd’hui en incluant toutes les installations et les raccordements. Au total, le coût de la centrale électrique domestique s’élève donc à environ CHF 20'000.00 pour cette maison individuelle. Mais le producteur d’énergie n’a pas à débourser l’intégralité de cette somme. En effet, l’Etat prend en charge plus de 20% des coûts via un programme de subvention. S’y ajoutent les économies d’impôts, puisque les coûts de réalisation de l’installation sont déductibles fiscalement. De plus, une fois la centrale électrique installée, le propriétaire bénéficiera pendant des décennies d’une électricité moins chère et pourra réinjecter l’énergie en excédent dans le réseau au tarif de rachat. 

Si le toit s’y prête, il peut ainsi espérer un rendement séduisant de quelques points de pourcentage sur le capital investi. Dans un contexte d’intérêts négatifs, il s’agit d’une option tout à fait intéressante pour les investisseurs qui calculent rationnellement – et qui permet en outre d’agir en faveur de l’environnement.

 

L’Office fédéral de l’énergie met à disposition un outil qui détermine en quelques clics si votre maison est bien adaptée pour accueillir une installation photovoltaïque et qui calcule aussi le rendement que vous pouvez en espérer. Si votre maison s’y prête, votre conseiller clientèle Raiffeisen examinera volontiers avec vous la question du financement. Ne tardez pas à contacter votre conseiller clientèle.

Avez-vous une question?

Nous avons bien reçu votre formulaire. Merci!

Le traitement du formulaire a échoué. Veuillez essayer de renvoyer le formulaire ultérieurement.

Nous avons bien reçu votre formulaire et vous en remercions. Malheureusement l'accusé de réception n'a pas pu être envoyé à votre adresse e-mail {0} en raison d'une erreur technique.

 

 

A propos de l’auteur

Francis Schwartz

Francis Schwartz

Francis Schwartz est expert en marché immobilier auprès de Raiffeisen Suisse. Il exerce son savoir-faire au profit de l’unité Economic Research depuis 2018, où il analyse les évolutions et les tendances observées sur le marché suisse de l’immobilier, au sein de l’équipe dirigée par le chef économiste Martin Neff. Francis Schwartz a étudié à l’Université de Zurich puis travaillé à la Banque cantonale des Grisons, à Coire, et auprès du Swiss Real Estate Institut de la Hochschule für Wirtschaft Zurich, avant d’intégrer le Groupe Raiffeisen.