Qui est Airbnb, numéro 1 du secteur en Suisse?

Vous avez déjà certainement entendu parler d’Airbnb. La société explique elle-même en quoi consistent ses services : «Que ce soit pour réserver un appartement pour une nuit, un château pour une semaine ou une villa pour tout un mois, Airbnb réunit tous ses clients autour d’expériences de voyages uniques en leur genre, dans toutes les catégories de prix et dans plus de 34’000 villes réparties dans 190 pays. Avec notre service à la clientèle de premier ordre et un nombre d’utilisateurs en constante hausse, Airbnb est le moyen le plus simple pour gagner de l’argent avec votre logement libre et le présenter à des millions de personnes.»

Airbnb est-il un concurrent à prendre au sérieux?

C’est très tentant. Que ce ne soit pas "votre appartement" au sens de propriété, mais votre appartement loué, n'a pas d'importance pour Airbnb. Ce n'est pas le propriétaire qui est au premier plan, mais la valeur utile des appartements pour des tiers. 

Pendant longtemps, Airbnb a évolué dans une zone grise sur le plan juridique. Les loueurs paient-ils l’impôt sur le revenu? Prélèvent-ils une taxe de séjour et si oui, la reversent-ils? Ont-ils vraiment le droit de mettre à disposition leur appartement à des tiers via Airbnb? Aujourd’hui, il est possible de répondre à la plupart de ces questions, ce qui était devenu nécessaire, car cela fait longtemps qu’Airbnb n’a plus rien d’une «espèce exotique». Par exemple, dans le canton de Zurich, la part de marché d’Airbnb rapportée aux nuits d’hôtel est supérieure à 5% et la tendance est à la hausse. Airbnb est donc devenue un concurrent de l’hôtellerie traditionnelle, à prendre très au sérieux.

 

Airbnb

La Suisse compte actuellement plus de 35’000 hébergements Airbnb enregistrés.

Renseignez-vous avant de passer à l’action

Si vous en avez assez d’entendre vos amis ou vos connaissances faire le décompte de tout l’argent qu’ils ont déjà gagné avec Airbnb et pas vous, il est clair que vous n’êtes pas loin de vous demander pourquoi vous n’en feriez pas tout autant! Mais vous devez absolument régler tous les détails en amont afin de ne pas le regretter plus tard. Vous devez absolument éviter de payer des arriérés d’impôts, voire même des amendes fiscales. Il faut donc dans tous les cas déclarer les revenus que vous percevez avec les locations Airbnb, que vous soyez locataire ou propriétaire de votre appartement. Si vous louez plusieurs appartements, vous devenez un petit entrepreneur et l’appartement une sorte d’activité lucrative indépendante. Du coup, vous êtes également redevable des cotisations aux assurances sociales. Ce qui paraît simple doit malgré tout être soigneusement planifié et mis en œuvre. A propos: si un bailleur gagne plus de 100’000 francs par an sur des plateformes de sous-location, ce qui reste très improbable, il est alors également assujetti à la taxe sur la valeur ajoutée. Mais seuls les utilisateurs commerciaux d’Airbnb devraient atteindre ce résultat. Le plus gros d’entre eux est d’ailleurs une très, très grande coopérative. Non, il ne s’agit pas de Raiffeisen; cela ne me serait même pas venu à l’idée! P.S.: c’est du géant orange qu’il s’agit. 

 

 

Avez-vous une question?

Nous avons bien reçu votre formulaire. Merci!

Le traitement du formulaire a échoué. Veuillez essayer de renvoyer le formulaire ultérieurement.

Nous avons bien reçu votre formulaire et vous en remercions. Malheureusement l'accusé de réception n'a pas pu être envoyé à votre adresse e-mail {0} en raison d'une erreur technique.

 

 

Martin Neff, chef économiste de Raiffeisen

Martin Neff, chef économiste de Raiffeisen

Martin Neff est le chef économiste de Raiffeisen Suisse depuis début 2013. Il a étudié l'économie à l'Université de Constance. De 1988 à 1992, il a travaillé au sein de la Société suisse des entrepreneurs (SSE) de Zurich, avant d'entrer à l'Economic Research du Crédit Suisse et d'y mettre en place le «Suisse Research».