Découvrez comment déceler les vices cachés avant un achat immobilier

Des études révèlent qu’en Suisse, près de 40% des acheteurs immobiliers sont confrontés à des vices cachés et à des contaminations après avoir emménagé, faute de clarification sérieuse au préalable. Cela conduit souvent à des frais de rénovation imprévus. Une identification précoce des éléments concernés dans le bâtiment prévient les dommages et leurs conséquences financières. Pour cela, utilisez notre checklist et découvrez les points auxquels vous devez faire attention lorsque vous visitez un bien immobilier.

Selon une étude de l’EPF, les entreprises suisses du bâtiment commettent des erreurs de construction et d’installation qui entraînent des défauts se chiffrant à 1,6 milliard de francs chaque année. Près des deux tiers des vices de construction sont liés à l’enveloppe du bâtiment et à l’infiltration de l’humidité. Les parties du bâtiment fortement concernées sont les façades, les balcons, les terrasses et les fenêtres.

 

vices

Vous avez trouvé l’objet de vos rêves? Prenez garde aux vices cachés avant d’acheter un bien immobilier.

Quels types de défauts existe-t-il?

Pour un acheteur, la réparation des vices cachés d’une maison ou d’un appartement représente des efforts et des investissements, surtout si le délai de garantie a déjà expiré. Selon une étude de l’EPF, 13% des défauts de construction ne sont découverts que cinq ans après un emménagement.

Il est donc recommandé d’identifier tous les défauts avant la signature d’un contrat et de les répertorier précisément pour s’en protéger. Afin de les identifier, informez-vous préalablement des types de défauts existants et des endroits où ils peuvent survenir.

En tant qu’acheteur immobilier potentiel, vous pouvez constater des défauts dès la première visite: des fissures sur la façade ou sur les murs, des défauts d’étanchéité des joints ou une poignée de porte cassée. Ceux-ci doivent être répertoriés de façon détaillée dans un procès-verbal (PDF, 526.8 Ko) (PDF, 523.8KB), photographiés si possible et dénoncés auprès du vendeur avant la signature du contrat de vente. En effet, si vous découvrez des vices et des défauts avant l’achat, vous pouvez déduire les frais de réparation du prix d’achat sous certaines conditions.

Contrairement aux vices manifestes, les vices cachés sont plus difficiles à remarquer. Ils ne sont souvent pas identifiables, même après un deuxième ou troisième coup d’œil. Notre checklist et l’aperçu ci-dessous vous indiquent où se situent les défauts cachés les plus fréquents et comment les reconnaître.

Quelles parties du bâtiment devriez-vous examiner de près?

Si vous avez des doutes pour répondre aux points indiqués dans la checklist, il convient d’envisager de consulter un conseiller en immobilier pour examiner l’objet. 

 

Quelle est la plus-value apportée par les conseillers en immobilier?

Les spécialistes posent les questions les plus importantes en fonction de l’année de construction et de la composition du bâtiment. Ils découvrent des vices cachés aux endroits stratégiques. RaiffeisenCasa vous propose pour cela des prestations de conseil complètes. Nos spécialistes se tiennent à votre disposition à partir de la recherche d’un bien immobilier, pour vous accompagner en visite, estimer le prix d’achat et tout au long du processus d’achat. Souhaitez-vous un accompagnement pour l’achat de votre bien immobilier? Dans ce cas, convenez d’un entretien conseil sans engagement et épargnez-vous des frais de rénovations engendrés par des vices de construction cachés.

Le cas échéant, nous vous recommandons d’emporter un document d’état des lieux lors de vos visites.