Vendor-Leasing – Outil de promotion des ventes pour vos clients

Flexibilité grâce au Vendor-Leasing

Imprimer

L'achat de machines de construction nécessite d'importants capitaux. Thomas Simmler recherchait donc une solution qui protègerait non seulement ses liquidités, mais garantirait aussi une certaine flexibilité à ses clients. Il a trouvé avec le Vendor-Leasing la solution adéquate, avantageuse pour toutes les parties prenantes.

 

Trois secteurs opérationnels liés les uns aux autres

L'activité originelle de Thomas Simmler est la réparation d'engins de chantier. Mais elle ne peut pas être menée isolément. «L'importance de la fidélisation des clients et des garanties a énormément augmenté dans notre secteur. En fait, je ne peux réparer que les machines que j'ai vendues auparavant. Et pour vendre des machines, je dois être très présent sur les chantiers. Par exemple avec des engins de location.» Les trois activités de Simmler Baumaschinen AG – réparation, vente et location – sont donc étroitement liées.

 

Le paiement par mensualités engage les liquidités personnelles

Pour Thomas Simmler, la vente présentait depuis toujours l'inconvénient de bloquer des liquidités. «En effet, le paiement échelonné est une pratique courante avec les gros engins de chantier. Jusqu'à présent, j'achetais moi-même les machines, et mes clients me les payaient ensuite – aux dépens de ma propre trésorerie.»

Depuis près de deux ans, cela n'est plus nécessaire, car il a conclu un partenariat de Vendor-Leasing avec Raiffeisen. A présent, il suffit à Thomas Simmler de soumettre une demande de leasing de la part de ses clients. Et cela se fait très facilement, au moyen de l'outil en ligne de Raiffeisen. Si la demande est acceptée, Raiffeisen achète la machine souhaitée et la met à disposition du client, contre paiement de redevances. Ainsi, les liquidités de Simmler Baumaschinen AG ne sont plus immobilisées, et peuvent être utilisées pour développer l'entreprise.

 

Précédent
  • A l'origine, le métier de Th. Simmler consistait à réparer des machines de construction.
  • Depuis, Simmler Baumaschinen AG propose également des offres de vente et de location.
  • Il ressort des entretiens clients que les coûts peuvent constituer un obstacle à la vente.
  • Les redevances sont attractives pour le client mais engagent les liquidités de Simmler AG.
  • Le Vendor-Leasing permet aux deux parties de garder leur flexibilité financière.
Suivant

    Une simplicité qui fait ses preuves 

    Pour la catégorie d'objets «machines de construction», jusqu'à concurrence de 300'000 francs, on utilise un processus d'examen de crédit simplifié, explique Peter Büchi, responsable Vendor-Leasing chez Raiffeisen Suisse: «Il y a très exactement trois conditions à remplir pour que nous puissions accorder un leasing aux clients de Simmler Baumaschinen AG: une attestation de solvabilité Creditreform satisfaisante pour l'entreprise, qui doit exister depuis au moins trois ans et être inscrite au registre du commerce.» 

    Cette simplicité facilite la vie à Thomas Simmler. Si, en discutant avec un acheteur potentiel, il se rend compte que le montant total peut lui poser des difficultés, il évoque la solution du leasing. «Je n'ai pas à me soucier de l'acceptation de la demande de leasing. Si les trois conditions sont remplies, je sais que je peux proposer ce financement à mon client.» Thomas Simmler transforme un client prospectif en acheteur effectif – ce qui stimule ses ventes.

     

    Un contrat cadre pour plus de souplesse

    Et même pour les cas plus complexes, les partenaires trouvent des solutions adaptées. «Récemment, un entrepreneur m'interrogeait sur le leasing de machines de chantier – mais il venait juste de fonder son entreprise et les trois années requises n'étaient donc pas encore écoulées», raconte Thomas Simmler. Par conséquent, l'examen simplifié ne représentait pas une option. Aussi, acheteur et vendeur ont travaillé avec Raiffeisen pour définir des conditions individuelles, qui convenaient à toutes les parties. 

    Thomas Simmler apprécie cette attitude conciliante de Raiffeisen. «C'est vraiment une banque pas compliquée. On se tutoie très vite, on connaît nos interlocuteurs, et on peut même les contacter tard un vendredi soir pour leur demander conseil. Ce que je n'ai jamais vécu chez une autre banque.»

    Il était donc tout naturel que Thomas Simmler se tourne vers Raiffeisen Leasing pour acquérir son propre parc de machines de location et de démonstration. Depuis l'automne dernier, il dispose d'un contrat cadre de leasing, dans les limites duquel il peut acheter librement de nouveaux véhicules, sans effort administratif. Cela lui donne la souplesse opérationnelle nécessaire – et à ses clients, la certitude que Simmler Baumaschinen AG dispose toujours des derniers modèles.

     

    Exemple de calcul pour le financement d'un engin de chantier*

    Prix à neuf: CHF 100'000.-

    Durée du contrat: 48 mois

     

    Conditions de financement

    • Paiement unique: CHF 20'000.–
    • Redevances: CHF 1'760.–
    • Coût total: CHF 102'720.–

    * Exemple théorique, les chiffres se basent sur les hypothèses de la rédaction.