Effondrement des carnets des commandes en janvier

Imprimer

Au début de l’année, l’indice PMI PME de Raiffeisen tombe nettement au-dessous du seuil d’expansion. Toutes les composantes s’inscrivent désormais sous la barre des 50 points. Cependant, le plus préoccupant est la situation des commandes, toujours aussi mauvaise, qui oblige de plus en plus d’entreprises à recourir au chômage partiel ou à limoger.

 

Les petites et moyennes entreprises industrielles ont mal commencé l’année, comme le montre l’indice PMI PME de Raiffeisen. En janvier, le PMI est passé de 50,9 à 40,7 points, s’enfonçant profondément dans la zone de contraction. La moyenne trimestrielle, moins volatile, est aussi descendue pour atteindre maintenant 46,1 points contre 47,6 au mois précédent. Le PMI mesure la part des PME qui communiquent une amélioration ou une dépréciation de la marche des affaires. Il enregistre donc en premier lieu l’amplitude de l’essor ou de l’essoufflement de la conjoncture. Et, en janvier, la baisse dans l’industrie s’est étendue, comme le montre le PMI, en particulier dans la production et les carnets de commandes. Ainsi, plus de 40% des PME interrogées ont signalé cette fois un recul du volume de la production et seuls 15% une hausse. La composante production du PMI a par conséquent plongé de 56,1 à 37,7 points (voir tableau).

Comme attendu, la progression étonnamment forte de la production en décembre n’a été qu’un feu de paille. Et il n’y a toujours pas de retournement de tendance en vue dans un proche avenir. La diminution dans l’industrie mondiale ne s’est certes pas aggravée récemment mais reste inchangée. Les affaires nouvelles avec des clients étrangers continuent de marquer le pas, entraînant lentement un dangereux repli des carnets de commandes de l’industrie suisse. La composante PMI des carnets de commandes a par conséquent aussi plongé dans la zone de contraction en janvier et n’atteint plus que 37,2 points contre 48,8.

gauche: Raiffeisen PMI PME janvier 2024 / droit: Raiffeisen PMI PME – Sous-composantes (I)

gauche: Raiffeisen PMI PME janvier 2024 / droit: Raiffeisen PMI PME – Sous-composantes (I)

 

Le chômage partiel augmente dans l’industrie

La sous-utilisation des capacités de production n’est pas sans conséquence sur le marché du travail. Dans quelques branches industrielles, l’emploi avait déjà reculé au troisième trimestre de l’année précédente et, depuis, la tendance à la baisse se poursuit. Jusqu’ici, les entreprises exportatrices touchées étaient plutôt actives dans de petites branches (p. ex. textile, papier ou impression). Depuis, toujours plus de signaux négatifs proviennent cependant aussi de grandes industries comme les machines, l’industrie électrique ou la métallurgie concernant par exemple des entreprises qui passent au chômage partiel. Certaines des PME sondées par Raiffeisen déclarent elles aussi se mettre au chômage partiel, ce qui n’était pas le cas jusqu’ici. La composante emploi de l’indice PMI PME de Raiffeisen est en tout cas passée de 55,6 à 45,9 points en janvier, d’où une baisse de la moyenne trimestrielle de 49,5 à 48,7 points.

 

Le Raiffeisen PMI PME – sous-composantes (II)

 

Jan.24

Déc. 23

Nov. 23

Oct. 23

Sep. 23

Indice global

40,7

50,9

46,8

45,2

51,1

Carnet de commandes

37,2

48,8

44,8

43,6

51,9

Production

37,7

56,1

48,5

42,5

53,2

Emploi

45,9

55,6

44,4

48,6

51,9

Délais de livraison

42,5

45,1

50,0

45,0

49,4

Stocks de marchandises

45,9

43,4

48,5

50,7

45,0

50 = seuil de croissance

Domagoj Arapovic, Senior Economist chez Raiffeisen Suisse
Domagoj Arapovic, Senior Economist chez Raiffeisen Suisse

Domagoj Arapovic a étudié l'économie à l'Université de Zurich avant de travailler, de 2007 à 2012, dans les départements Economic Research et Gestion des risques de la Banque nationale suisse. Il est titulaire d'un diplôme de Chartered financial analyst depuis 2011 et travaille en tant qu'économiste senior chez Raiffeisen Suisse, depuis 2013.

Intégrez sans plus attendre l'indicateur conjoncturel!

KMU PMI

Vous êtes une petite ou moyenne entreprise du secteur industriel? Nous recherchons des PME pour participer à notre enquête mensuelle (< 5 min.). Participez à notre idée innovante, car l'indice économique est un baromètre important pour reconnaître au plus tôt les tendances positives ou négatives du marché.

Parmi toutes les PME industrielles participantes nous tirons au sort une prime jusqu'à 3'000 francs.  Vous recevrez en outre tous les résultats d'enquête et analyses encore avant leur publication.

 

Ne manquez plus aucune évaluation économique

Abonnez-vous ici à notre newsletter et recevez chaque mois l'indicateur conjoncturel actuel.