Aqua

L’eau est considérée comme une source de vie. Pourtant, la pénurie d’eau s’aggrave. Investir dans des entreprises qui développent des solutions répondant aux problèmes de l’eau présente un potentiel considérable à long terme.

L’essentiel en bref

L’eau est un besoin fondamental et n’est donc pas une dépense discrétionnaire, ce qui rend cette thématique résiliente à travers les cycles économiques.

La demande croissante en eau et l’urgence de s’attaquer à la pollution de l’eau créent des  opportunités d’investissement prometteuses.

La mise en œuvre se fait avec un fonds qui traite le sujet de l’eau depuis plus de 20 ans.

Convenir d’un entretien conseil

L’eau est une denrée rare

L’eau fait partie des besoins fondamentaux absolus de la vie humaine. Contrairement à d’autres matières premières, il n’existe aucun substitut. Bien qu’environ deux tiers de la surface de notre planète soient recouverts d’eau, selon le WWF, l’eau douce n’en représente que 3% et seul 1% environ est disponible pour la consommation humaine. Le changement climatique, le vieillissement des infrastructures, l’augmentation de la population, l’urbanisation croissante et les exigences de plus en plus élevées en matière de traitement des eaux usées mettent à rude épreuve les ressources en eau existantes et exercent une pression croissante sur le secteur des eaux usées. La profondeur moyenne de la nappe phréatique dans l’agglomération de Dhaka (Bangladesh) en est une illustration parfaite. Selon le Journal of Geographic Information System, la profondeur moyenne de la nappe phréatique était de 10 mètres en 1989. En 2016, il fallait creuser en moyenne à 60 mètres de profondeur pour accéder à l’eau.

Au cours des 100 dernières années, la population mondiale a triplé, tandis que la consommation d’eau a été multipliée par six. Selon le Pacte mondial des Nations Unies, 3,6 milliards de personnes – soit près de la moitié de la population mondiale – souffrent déjà d’une grave pénurie d’eau au moins un mois par an. Le changement climatique ne fait qu’aggraver ce problème. Des défis qui semblaient autrefois lointains touchent désormais des personnes dans le bassin du fleuve Colorado aux États-Unis ou sur les rives du Rhin en Allemagne.

La taille du marché est significative

Le marché mondial des services de l’eau, de l’assainissement et des déchets en 2022, en milliards de dollars US

Sources: GWI, Global Water Data 2023, Stifel, Banque mondiale, OCDE, EPA, Gouvernement du Canada, Rapports d’entreprise, IFAT, FCC Environment, Elsevier, Pictet, Investment Advisory Raiffeisen Suisse

Opportunités d’investissement attractives à long terme dans les entreprises du secteur de l’eau

Il est urgent de trouver des solutions. D’une part, la science est nécessaire. Les innovations technologiques permettront de développer de nouvelles solutions dans des secteurs tels que le désalinisation, la filtration ultraviolette et la réutilisation de l’eau, et d’aider les personnes et les communes à utiliser l’eau plus efficacement. A titre d’exemple, l’Institut de recherche sur l’eau de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) a élaboré un nouveau modèle décentralisé dans la gestion des eaux urbaines. Les chercheurs y voient une opportunité pour la Suisse de rendre son infrastructure d’eau plus efficace et plus respectueuse du climat.

Mais il faut aussi que les entreprises s’engagent, car selon le Carbon Disclosure Project (CDP), 301 milliards de dollars de valeur d’entreprise sont en danger si les entreprises n’améliorent pas leur utilisation de l’eau et ne la rendent pas plus innovante. Dans l’industrie de la consommation, certaines entreprises montrent déjà l’exemple. Unilever, par exemple, a lancé des produits de soins personnels «secs» pour les zones où l’eau est rare, tandis que la collecte des eaux de pluie et le recyclage des eaux usées de Nissan permettent à son usine indienne de ne pas dépendre de sources d’eau externes pendant 130 jours par an.

De nombreuses innovations ont également vu le jour dans le secteur des services publics. Aux États-Unis, un certain nombre de municipalités et d’agences ont mis en place des systèmes d’IA qui détectent en temps réel les pannes potentielles des équipements. À Singapour, des capteurs surveillent et analysent les bruits dans les tuyaux pour détecter les fuites et alertent automatiquement le Public Utilities Board si nécessaire.

La demande croissante en eau et les possibilités d’amélioration de l’efficacité dans ce domaine devraient permettre au marché de l’eau de connaître une croissance constante au cours des prochaines années. Selon les estimations (voir graphique), l’ensemble du marché mondial de l’eau, des déchets et des eaux usées représente environ 1’400 milliards de dollars et croît de 4% à 6% par an. La croissance la plus rapide devrait provenir de la demande en eau industrielle. Aujourd’hui, l’industrie et le secteur de l’énergie représentent 20% de la consommation mondiale d’eau. D’ici 2050, cette proportion devrait atteindre 50%. D’un point de vue géographique, la croissance de la demande en eau industrielle proviendra principalement des BRICS. Cela s’explique par le fait que des activités telles que la fabrication de puces informatiques ou la production d’électricité sont très gourmandes en eau. Au sein des services publics, le segment de la collecte de données connaît également une croissance bien supérieure à la tendance. Enfin, le secteur de la gestion des déchets devrait lui aussi connaître une hausse significative, à mesure que l’accès aux services d’assainissement s’améliore dans le monde.

Appliquer cette thématique de placement à mon portefeuille.