Banque Raiffeisen du Gros-de-Vaud

Histoire et présentation de la Banque

Imprimer

L'histoire du groupe Raiffeisen

Ouvrons la voie


L'histoire du groupe Raiffeisen

 

Nous sommes en 1862. Les habitants de la localité rhénane de Heddesdorf souffrent, comme en de nombreux autres endroits d'Europe, de leur exploitation par des usuriers. Les victimes de ces derniers sont principalement les populations campagnardes et les petits artisans. Le bourgmestre Frédéric-Guillaume Raiffeisen décide alors de passer à l'action. Son objectif est de court-circuiter les usuriers. Son idée est de rendre le capital utile là où il a été généré. Il récolte donc l'argent de la communauté villageoise sous forme de dépôts d'épargne et prête ce même argent sur place - contre des garanties - à des conditions avantageuses.

L'idée de s'aider soi-même a représenté pour toute l'Europe une lueur d'espoir, qui s'est surtout propagée dans les régions rurales, en suscitant de nombreux émules. La première caisse Raiffeisen de Suisse a vu le jour à Bichelsee TG; elle est due à l'initiative du pasteur Johann Traber. L'Union Suisse des Caisses Raiffeisen a été fondée, elle, en 1902 par dix établissements. Cette Union nationale s'est installée à St-Gall en 1936, ville où son siège se trouve aujourd'hui encore.

F.-G. Raiffeisen a élaboré les obligations des établissements de crédit à partir de principes coopératifs. Tous les sociétaires doivent pouvoir recourir aux services de leur banque et disposent d'un droit de codécision. Tous sont toutefois également coresponsables de l'action et du développement de la Coopérative. Cette structure sociale d'établissements bancaires, édifiée sur des bases démocratiques, jouit jusqu'à présent de la confiance universelle. Le système Raiffeisen s'est implanté dans plus de 100 pays et comporte près de 350 millions de sociétaires. Cette idée d'aide à soi-même et de solidarité a convaincu au niveau mondial.

 
Frédéric-Guillaume Raiffeisen

Frédéric-Guillaume Raiffeisen a rendu le capital utile à l'endroit où il s'est généré. C'est en 1899 que fut créée en Suisse la première Banque Raiffeisen, née sur le principe de la solidarité.


Caractéristiques essentielles du groupe Raiffeisen

Les principales différences des Banques Raiffeisen, par rapport aux autres banques, sont évoquées en quelques mots ci-après.

 

Banques coopératives

Chacune des Banques Raiffeisen est une coopérative autonome avec des organes élus par elle.

 

Sociétariat et
part sociale

Les sociétaires soutiennent leur Banque Raiffeisen. Avec une part sociale chacun, ils sont, comme coopérateurs, copropriétaires de leur Banque.

 

Banques regroupées dans
Raiffeisen Suisse

Raiffeisen Suisse (anciennement l'Union Suisse des Banques Raiffeisen) occupe la fonction de direction stratégique du Groupe Raiffeisen. Elle est également responsable de la gestion du risque à l'échelle du Groupe. Raiffeisen Suisse coordonne en outre les activités du Groupe, met en place les conditions cadres pour l’activité commerciale des Banques Raiffeisen locales (par exemple pour l’informatique, les infrastructures ou le refinancement), qu’elle soutient et conseille dans tous les domaines. Par ailleurs, Raiffeisen Suisse assume les fonctions de trésorerie, négoce et transactions bancaires (Banque centrale).

 

Sécurité et solidarité

Raiffeisen Suisse représente une structure d’avenir fiable, basée sur la solidarité. Dans le processus de sécurité qui régit les Banques Raiffeisen, Raiffeisen Suisse est la dernière ligne de défense.

 

Maîtrise des affaires

Chaque Banque Raiffeisen a son propre rayon d’activité. Elle ne peut faire des affaires actives que dans sa circonscription clairement délimitée.

 

Proximité

Etre à proximité de ses clients: le principe est non seulement une règle morale (philosophie du Groupe) mais aussi une réalité géographique. Les directeurs et les collaborateurs connaissent les sociétaires et les clients personnellement.

 

Crédits aux seuls sociétaires

Les crédits sont accordés principalement aux sociétaires, contre garantie, et à des collectivités de droit public. La majeure partie des fonds prêtés est investie dans des immeubles d’habitation.

 

Conditions

Chaque Banque Raiffeisen est autonome dans la détermination des taux d’intérêts qu’elle pratique. Les produits réservés aux sociétaires sont particulièrement attrayants.

 

 

Historique de la Banque Raiffeisen du Gros-de-Vaud


La Banque Raiffeisen du Gros-de-Vaud est le résultat des fusions de plusieurs banques locales avec celle d'Echallens.

Fondation: 29 décembre 1913 avec début d'activité au 1er janvier 1914 sous la dénomination de 
Caisse Raiffeisen d'Echallens et environs

 

Date de Fusion           Caisse/Banque                 Nom après fusion

01.01.1989                 Bettens                            Caisse Raiffeisen d'Echallens

01.01.1992                 Le Mont-Cugy-Morrens    Banque Raiffeisen d'Echallens

01.01.1995                 St-Barthélemy                  Banque Raiffeisen du Gros-de-Vaud

01.01.1995                 Poliez-le-Grand                Banque Raiffeisen du Gros-de-Vaud

01.01.1995                 Fey-Sugnens                    Banque Raiffeisen du Gros-de-Vaud

01.01.1998                 Vuarrens                          Banque Raiffeisen du Gros-de-Vaud

01.01.1998                 Dommartin                      Banque Raiffeisen du Gros-de-Vaud

01.01.1998                 Froideville                        Banque Raiffeisen du Gros-de-Vaud

 

Le rayon d'activité de la Banque Raiffeisen du Gros-de-Vaud est aujourd'hui formé de 18 communes :

Echallens, Bettens, Le Mont-sur-Lausanne, Cugy, Morrens, Bretigny-sur-Morrens, Fey, St‑Barthélemy, Montaubion-Chardonney (Cmne Jorat-Menthue), Montilliez (Villages de Naz, Dommartin, Sugnens et Poliez-le-Grand), Peyres‑Possens (Cmne de Montanaire), Froideville, Vuarrens, Jouxtens-Mézery et Prilly.