• Vorsorgen
  • Vorsorgesystem

Le principe des 3 piliers de la Suisse expliqué simplement

Trois piliers, un objectif: sécurité financière à la retraite, en cas de décès ou d’invalidité. Le principe des 3 piliers réunit la prévoyance étatique, professionnelle et privée, et donc la solidarité et les libertés individuelles.

Les trois piliers du système des trois piliers expliqués plus simplement

1er pilier: prévoyance étatique

Le 1er pilier est obligatoire et sert à garantir financièrement les besoins vitaux une fois à la retraite. Il offre une protection en cas d’invalidité et assure à vos survivants le minimum vital en cas de décès. Il comprend l’AVS/AI (assurance vieillesse, survivants et invalidité) et les prestations complémentaires («PC»). En outre, les allocations pour perte de gain («APG») pendant le service militaire ou civil, l’assurance-maternité («AM») et l’assurance-chômage («AC») sont régies par la prévoyance étatique.

 

L’AVS, l’assurance-vieillesse et survivants

L’AVS existe depuis 1948. Elle est la principale assurance sociale de Suisse et est obligatoire pour tous ceux qui résident ou travaillent en Suisse. Les cotisations AVS sont directement déduites du salaire et supportées à parts égales par les salariés et les employeurs. Les salariés actuellement en activité financent solidairement la retraite des retraités bénéficiaires de l’AVS, selon le système dit de répartition.

L’AI, l’assurance-invalidité 

L’AI existe depuis 1960. Elle a pour but d’atténuer les conséquences économiques d’une atteinte à la santé de l’activité professionnelle. Son objectif principal est de soutenir les personnes qui, pour des raisons de santé, ne peuvent plus être intégrées à 40% au moins dans le processus de travail.

 

Les PC, les prestations complémentaires

Les prestations complémentaires à l’AVS et à l’AI constituent une aide là où les rentes et le revenu ne couvrent pas les coûts minimaux de la vie. Il ne s’agit pas de prestations de l’aide sociale, mais de prestations d’assurance sociale pour lesquelles il existe un droit constitutionnel inconditionnel à leur versement lorsque les conditions sont remplies.

Les prestations complémentaires sont financées par l’argent des contribuables de la Confédération et des cantons. Avec la modification de la loi depuis le 1er janvier 2021, les particuliers ont désormais droit aux PC si leur patrimoine net est inférieur à CHF 100’000.–. Pour les couples mariés, le seuil de patrimoine est de CHF 200’000.–. 

 

2e pilier: prévoyance professionnelle

La prévoyance professionnelle constitue le 2e pilier. du système suisse des 3 piliers et il est appelé caisse de pension. Grâce à lui, les assurés et leurs proches doivent pouvoir maintenir leur niveau de vie après la retraite, mais aussi en cas d’invalidité ou de décès. La loi sur la prévoyance professionnelle («LPP») en constitue la base. Elle régit la manière dont les salariés cotisent à la caisse de pension par l’intermédiaire de leur employeur. 

Font également partie du 2e pilier la loi sur l’assurance-accidents («LAA») et l’assurance surobligatoire à la LPP et à la LAA, ainsi que la loi fédérale sur le libre passage («LFLP»).

 

La CP, la caisse de pension

Conjointement au 1er pilier, les rentes légales des caisses de pension couvrent environ 60 à 70% du dernier salaire. Cela doit permettre de maintenir le niveau de vie habituel de manière financièrement appropriée à la retraite. Les rentes complémentaires d’invalidité et de survivant sont également versées par la caisse de pension. 

 

Prestations de libre passage

Lorsqu’une personne assurée à la CP met fin à son contrat de travail, change d’emploi ou déménage à l’étranger, les fonds de la caisse de pension sont transférés temporairement sur un compte de libre passage. La loi sur le libre passage («LFLP») régit la manière dont les avoirs de la prévoyance professionnelle sont transférés à une nouvelle caisse de pension.  

 

Prestations de l’assurance-accidents obligatoire

L’assurance-accidents obligatoire couvre les conséquences financières des accidents et des maladies d’origine professionnelle. Elle complète également les prestations de retraite du 1er pilier en cas d’invalidité et de décès.

3e pilier: prévoyance privée

La prévoyance individuelle facultative complète la prévoyance étatique et professionnelle. Grâce au 3e pilier, vous pouvez améliorer activement votre situation de prévoyance et combler les lacunes de revenu à la retraite, en cas d’invalidité ou de décès. Grâce à différentes solutions d’épargne et d’assurance, il est possible de personnaliser son 3e pilier. La prévoyance privée est inscrite dans la Constitution fédérale depuis 1972 et est encouragée par la Confédération et les cantons au moyen d’avantages fiscaux en faveur des assurés.

 

 

Pilier 3a: prévoyance liée pour les personnes actives soumises à l’AVS

Le capital que vous épargnez dans le cadre du pilier 3a sert en principe à la prévoyance vieillesse. Dans certains cas, il peut également être perçu de manière anticipée, par exemple pour commencer une activité indépendante ou pour apporter les fonds propres nécessaires à la souscription d’une hypothèque aux fins de l’achat d’un appartement en propriété ou d’une maison individuelle habités par le propriétaire.  Les primes ou cotisations versées peuvent être déduites du revenu imposable.

Ce que vous devez savoir sur le pilier 3a

 

Pilier 3b: prévoyance libre pour tous

Avec le pilier 3b, vous pouvez continuer à étoffer votre «matelas» financier pour les objectifs et les souhaits après le départ à la retraite. Vous pouvez également couvrir les risques financiers en cas d’invalidité ou de décès en fonction de vos besoins. Pour cela, vous disposez de différentes solutions d’épargne et de placement, tels que des solutions d'assurance.

Résumé

Le système des 3 piliers en bref

Le système de prévoyance suisse nous offre de la sécurité financière: à la retraite, en cas de décès et en cas d’invalidité. Il repose sur le principe des 3 piliers et comprend la prévoyance étatique, professionnelle et privée.

 

  • Le 1er pilier (prévoyance étatique) sert à assurer financièrement vos besoins vitaux.
  • Le 2e pilier (prévoyance professionnelle) doit aider à maintenir un niveau de vie adéquat.
  • Le 3e pilier (prévoyance privée) sert à maintenir votre niveau de vie, si possible, comme lorsque vous travailliez.