La Fondation du Centenaire Raiffeisen

Projet «Espaces extérieurs des centres du troisième âge» de Pro Juventute

Imprimer

Qu'est-ce qui définit aujourd'hui la patrie au-delà des clichés? Comment pouvons-nous renforcer la cohésion sociale? Quelle importance revient d'une part à la culture, d'autre part à l'évolution technologique? Quelle est l'importance de nos valeurs politiques et quel rôle joue la solidarité? Ou pour le dire simplement: comment créer notre «patrie» pour aujourd'hui et pour demain?

 

Un jardin des générations apporte de la couleur au quartier 

Les jardins et les espaces publics de jeu et de rencontre pour différents groupes d'âge sont rares. Cependant, les centres du troisième âge disposent généralement de vastes espaces extérieurs qui ne sont généralement utilisés que par les résident·e·s ou le personnel. Le week-end ou les jours de visite, des familles avec enfants viennent trouver leurs proches et découvrent l'espace extérieur, mais celui-ci ne répond pas toujours aux besoins de tous. C'est le point de départ de notre projet « Espaces extérieurs des centres du troisième âge comme espaces de jeu et de rencontre ». Il s'agit de concevoir des espaces extérieurs qui répondent à différents besoins, sont accueillants et qui encouragent adultes et enfants à y passer du temps, à les apprécier et à les utiliser. Ce blog vous présente les résultats des trois sites où le projet vient d'être réalisé.

 

Pour un nouveau « vivre ensemble »

Pour atteindre l'objectif d'un espace extérieur partagé par les jeunes et les moins jeunes, l'installation doit être planifiée en conséquence. Idéalement, le point de départ est un projet de conversion ou de construction d'un centre de retraite. Tel était le cas sur des sites de Steffisburg (canton de Berne), de la ville de Schlieren (canton de Zurich) et du canton de Bâle-Ville. 

Nous avons constaté que la coopération entre les enfants et les personnes âgées enrichit le quotidien d'un centre de retraite. Les seniors deviennent plus actifs grâce à leur participation. L'arrivée des enfants dans le centre entraîne de nouvelles rencontres. On élabore des objectifs communs et conçoit ensemble l'espace extérieur du centre de retraite. 

Lorsqu'ils interagissent avec les personnes âgées, les enfants et les adultes qui s'occupent d'eux s'exercent de manière passionnante à aborder d'autres groupes d'âge. Tous font l'expérience d'une nouvelle communauté. De telles rencontres sont importantes et permettent de vivre de nouvelles choses. Ainsi, l'espace extérieur du centre de retraite peut devenir un lieu de rencontre entre les différentes générations pour l'ensemble du quartier !

 

Planifier et apprendre à se connaître

Aujourd'hui, les seniors sont en meilleure forme, prennent soin de leur santé et veulent s'impliquer. Ils sont heureux d'avoir un espace extérieur animé, un jardin ou un parc à proximité qui leur permet de rencontrer des enfants et d'autres adultes. Nous avons constaté sur les trois sites de projet que le contact avec les jeunes avait un effet positif sur le mental des résident·e·s d'un centre de retraite. Les enfants ont également profité des rencontres avec la génération plus âgée. Ces échanges ont permis non seulement d'aborder les besoins et les préoccupations des jeunes et des moins jeunes, mais aussi de partager leurs expériences de vie. On crée ainsi plus d'ouverture d'esprit et moins de préjugés entre les générations, ce qui constitue un défi important pour tous, surtout dans la situation actuelle de pandémie.

« Je trouve cette approche très importante : faire quelque chose ensemble ici, avec les enfants, avec les jeunes et les personnes âgées. » Participant au projet de 87 ans.

« Le plus passionnant, selon moi, c'est quand nous étions dehors pour poser ensemble les marques de la nouvelle aire de jeux. Les bricolages étaient aussi très cool. » Participant au projet de 11 ans

 

Créer une proximité et un sentiment d'appartenance

Sur les trois sites, nous avons également constaté que les espaces extérieurs aménagés conjointement contribuent à promouvoir l'identification à un lieu ou à un quartier. Cela crée un sentiment d'appartenance, qui se traduit, entre autres, par moins de vandalisme. On préserve ces lieux. Pour les seniors impliqués jusqu'à présent, le projet de Pro Juventute a été perçu comme une activité passionnante qui a animé leur quotidien. Sur un site, le projet faisait partie du parlement des écoliers. La direction d'un autre centre de retraite a décrit la conception de l'espace extérieur comme un « projet phare pour toute la région », car elle avait entraîné de nombreux jours de visite par les familles. Elle pourrait également imaginer de « vendre » l'espace extérieur nouvellement conçu comme « lieu de rencontre intragénérationnel », par exemple en y ouvrant un café.

 

Les résultats les plus importants jusqu'à présent

Les objectifs du projet doivent être bien clarifiés dès le début entre toutes les parties prenantes (direction du projet, maison de retraite, personnes âgées et enfants). Cela permet d'éviter les malentendus. 

Afin d'établir une relation de confiance et d'initier des discussions passionnantes, le processus doit pouvoir compter sur une certaine continuité de tous les participants. Il est important que la coopération se base toujours sur l'ouverture d'esprit et l'acceptation de tous les participants. L'on crée ainsi une atmosphère de reconnaissance et d'appréciation mutuelle.

Le processus participatif intergénérationnel doit être planifié dès le début de la transformation ou de la construction de l'espace extérieur, et non pas ajouté au milieu de la mise en œuvre. Cela permet de mettre l'accent sur le processus participatif entre les deux groupes plutôt que sur les résultats de la transformation.

Les ressources et les compétences doivent être intégrées dans la planification. D'une part, il faut des spécialistes de l'animation participative pour garantir que les participant·e·s sont bien guidés, de manière neutre. D'autre part, il faut du personnel (spécialisé) pour accompagner les personnes ayant besoin de soutien.

 

Une directive est en cours d'élaboration

Tous ces constats sont maintenant intégrés dans une directive liée aux « Directives pour les aires et les espaces de jeu » de Pro Juventute. Celle-ci s'adresse aux directions de centres de retraite, de lotissements ou d'appartements de retraite, ainsi qu'aux fonctionnaires. En tant que personnes clés pour des espaces extérieurs attrayants, elles décident de la manière dont ceux-ci doivent être conçus. Lors de la planification d'un projet spécifique de transformation ou de construction, les deux groupes d'âge peuvent être impliqués à certains stades. Cette directive est destinée à aider les décideuses et les décideurs à simplifier le processus de création de nouveaux espaces de jeu et de rencontre pour les différentes générations.