La Fondation du Centenaire Raiffeisen

Projet «Espaces extérieurs des centres du troisième âge» de Pro Juventute

Imprimer

Qu'est-ce qui définit aujourd'hui la patrie au-delà des clichés? Comment pouvons-nous renforcer la cohésion sociale? Quelle importance revient d'une part à la culture, d'autre part à l'évolution technologique? Quelle est l'importance de nos valeurs politiques et quel rôle joue la solidarité? Ou pour le dire simplement: comment créer notre «patrie» pour aujourd'hui et pour demain?

Pro Juventute a réussi à apporter une réponse à plusieurs de ces questions. Le projet «Espaces extérieurs des centres du troisième âge comme espaces de jeu et de loisirs» de Pro Juventute rapproche les enfants et les séniors au quotidien. L'objectif est d'aménager des espaces extérieurs qui deviennent une «patrie commune» pour les deux groupes de population.

 

Comment en est-on arrivé là?

La révision de la loi sur l'aménagement du territoire exige une politique de construction vers l'intérieur, qui entraîne une densification accrue de notre espace de vie. Les espaces libres, comme les jardins, les rues, les places ou les parkings, disparaissent progressivement en tant qu'aires de jeux pour les enfants. Mais pas seulement. Le manque de lieux de mouvement et de rencontre, qui répondent aux différents besoins des groupes de population, se fait toujours plus sentir. Pro Juventute a découvert le potentiel des jardins des centres du troisième âge, qui sont souvent de grands espaces verts, pour combler le manque d'espaces libres dans le domaine public pour les enfants comme pour les séniors. 

Ces zones extérieures des centres du troisième âge doivent être mises à disposition du public après avoir été transformées et réaménagées. Elles doivent devenir des lieux de rencontre où les contacts sociaux entre jeunes et vieux sont possibles et où les expériences d'apprentissage dans les rapports avec les personnes d'autres générations sont également favorisées. Ces espaces extérieurs doivent également comprendre des possibilités de mouvement.

Si ces zones extérieures sont pensées tant pour les enfants que pour les séniors et qu'elles peuvent satisfaire les besoins de tous, les deux générations auront envie d'en profiter.

 

Toujours plus de projets et de procédés intergénérationnels

En raison du changement démographique, les projets intergénérationnels gagnent toujours plus en importance et suscitent l'intérêt. Ces projets contribuent à ce que jeunes et vieux se comprennent et se respectent mieux. Et ce, d'une part, grâce à la collaboration des deux groupes de populations dans le projet et, d'autre part, parce que les résultats des projets doivent couvrir les différents besoins des personnes âgées et jeunes. 

 

Concrètement, comment Pro Juventute rassemble-t-elle aînés et jeunes?

Pro Juventute a développé un procédé participatif, où tant les enfants que les séniors peuvent participer à l'aménagement des espaces extérieurs des centres du troisième âge. Les deux générations se retrouvent lors de réunions pour réfléchir principalement aux besoins de chacun. Pour les séniors, les plus important est de pouvoir s'asseoir dans un endroit calme et observer les alentours. Pour les enfants, il s'agit de pouvoir bouger et jouer librement dans l'herbe. Ensemble, les deux générations s'accordent sur une façon de satisfaire les souhaits de tous au même endroit. Finalement, après avoir élaboré tous ensemble des idées pour des équipements de jeux et des éléments de mouvements, des maquettes des espaces extérieurs à réaménager sont bricolées, à nouveau tous ensemble. Pro Juventute accompagne ce procédé participatif de manière professionnelle, car, pour qu'il donne des résultats positifs pour les deux générations, il est essentiel d'avoir une compréhension mutuelle des aînés et des jeunes.

Ce procédé participatif a déjà été mené sur des sites de Steffisburg (canton de Berne), de la ville de Schlieren (canton de Zurich) et du canton de Bâle-Ville. Environ 28 séniors de 76 à 93 ans ainsi que 55 enfants entre 5 et 13 ans y ont participé. Le début du procédé dans des espaces du Tessin et de la Romandie a dû être reporté à août 2020 en raison de la crise du coronavirus. 

Les conclusions tirées des procédés menés dans les trois cantons alémaniques ont été évaluées scientifiquement. Pro Juventute s'est basée sur cette évaluation pour rédiger un guide pratique avec des conseils, afin que d'autres centres du troisième âge en Suisse puissent planifier et mettre en pratique le procédé participatif. Ce guide sera mis à disposition gratuitement et dans les trois langues dès septembre 2020.