Instruments sur devises

Opérations à terme sur devises

Imprimer

Vous souhaitez régler des créances en monnaie étrangère ou vous couvrir de manière ciblée contre les risques de change? Dans ce cas, les opérations à terme sur devises sont la solution.

A la conclusion d'opérations à terme sur devises, vous connaissez à l'avance la contrevaleur exacte qui sera créditée ou débitée à l'échéance. Vous concluez aujourd'hui l'opération et ne vous souciez plus de l'évolution du cours, jusqu'à l'échéance. En maîtrisant le risque de change, vous contribuez à la stabilité de votre budget et de votre bilan.

 

Quels sont les avantages d'une opération à terme?

  • Protection
    En concluant une opération à terme, vous êtes couvert contre les fluctuations de cours des monnaies.
  • Attractivité
    Vous devez déposer seulement 10 % de la contre-valeur à investir comme garantie. Seuls 20% de la contrevaleur du montant nominal sont nécessaires pour garantir la transaction.
  • Flexibilité
    Outre les échéances usuelles de 1, 2, 3, 6 ou 12 mois, il est également possible de fixer des échéances brisées (broken dates). La durée minimale d'une opération à terme est de trois jours ouvrés.
  • Quantifiable
    Vous connaissez la contre-valeur exacte qui sera versée ou prélevée à terme.

 

Comment pouvez-vous effectuer une opération à terme?

Vous indiquez à votre conseiller à quel moment et quelle monnaie vous souhaitez acheter ou vendre. Sur cette base, il vous communique le cours de change. Ensemble, vous déterminez la limite de marge adéquate. Ensuite, l'opération est effectuée et le montant correspondant vous est crédité ou débité à l'échéance.

Quelles sont les conditions nécessaires à la réalisation d'une opération à terme?

Pour conclure une opération à terme, il est nécessaire de détenir des comptes dans les monnaies correspondantes et de déposer une garantie, qui est désignée comme marge. Cette marge correspond à 10 % de la contrevaleur en CHF du montant total exposé et est adaptée tous les jours aux cours du marché. Elle sera soit couverte par des avoirs bancaires, soit intégrée dans la limite de crédit disponible.

 

Un négoce a également lieu pour des montants moins élevés

Le montant minimum pour les opérations à terme est de CHF 10'000.– ou à la contrevaleur correspondante dans la monnaie étrangère. 

 

Exemple d'une opération sur devises à terme

Situation initiale

Le 1er avril, Modèle SARL vend une machine d'une valeur de EUR 100'000.– en Allemagne. Le cours au comptant de l'euro à cette date est de 1.0860. La valeur de la machine serait donc de CHF 108'600.–. Modèle SARL voudrait s'assurer d'obtenir le même cours, étant donné que le client ne payera la machine qu'au 31.10.

 

Soutien apporté par Raiffeisen

La Banque Raiffeisen ouvre une opération à terme sur devises (vente) de EUR 100'000.– au cours de 1.0820* avec valeur au 31.10. (Modèle SARL dépose la marge (10 % des EUR 100'000.– convertis en CHF). Le 31.10, Modèle SARL verse les EUR 100'000.– et perçoit la contre-valeur de CHF 108'200.–, conformément au cours convenu de 1.0820.

Scénario A Scénario B
Le cours de change chute à l'échéance (31.10) à 1.0210. Avec l'opération à terme sur devises, Modèle SARL a pu éviter une perte de cours de CHF 6'100.– (de CHF 108'200.– à CHF 102'100.–). Le cours de change augmente à l'échéance (31.10) à 1.1050. La conversion des devises à l'échéance aurait été plus avantageuse dans ce cas particulier.  

Conclusion

En concluant une opération à terme sur devises, Modèle SARL a pu éviter un risque de change, contribuant ainsi à la stabilité de son budget et de son bilan.