Connaissances en investissement expliquées simple

Investir à l'heure du coronavirus – Comment garder son calme et penser à long terme

Considérez la crise comme une opportunité car c'est exactement ce que les investisseurs peuvent faire, à condition de rester lucide et d'appliquer les principes élémentaires.

N'intervenez pas

Il avait été annoncé depuis longtemps et pourtant, il a surpris tout le monde: le krach boursier de début mars a bien eu lieu. La crise du coronavirus a touché les marchés de plein fouet. Après la plus longue hausse de l'histoire de la bourse, les cours se sont écroulés pour la première fois depuis plus de dix ans. Le Swiss Market Index (SMI) a perdu près de 30 % en trois semaines, par exemple.

Les conséquences ont été les mêmes que lors de chaque krach. Les photos parues dans les médias ont réveillé le souvenir de la crise financière de 2008 et de l'éclatement de la bulle Internet au début du millénaire: les investisseurs se sont mis à paniquer, les traders se sont arrachés les cheveux ou se sont pris la tête entre les mains.

Les investisseurs privés ne doivent pas se laisser impressionner par l'ambiance générale de fin du monde. Si les marchés sont volatils, une seule consigne: gardez votre calme. Même les fortes chutes de cours s'effacent au fil du temps dans les placements à long terme, et les fluctuations à court terme finissent par se compenser. Si vous misez sur la stratégie «buy and hold» et conservez vos titres pendant plusieurs années dans votre dépôt, vos perspectives de rendement sont bonnes, car les cours ont tendance à augmenter à long terme.

En revanche, si vous voulez battre les marchés, la chance doit vous sourire. Le moment idéal pour acheter ou vendre est pratiquement impossible à trouver. C'est pourquoi même les professionnels ne s'aventurent pas sur le terrain du «market timing». En effet, il est très difficile de prévoir l'évolution des marchés, en particulier dans des situations telles que celle d'aujourd'hui.

Restez fidèle à votre stratégie de placement

Les hausses et les baisses des marchés engendrent des incertitudes chez les investisseurs, une réaction tout à fait compréhensible. Or, même si les corrections semblent radicales, elles ne changent rien aux principes élémentaires des investisseurs. Leur fondement reste une stratégie de placement à long terme avec la pondération des catégories de placement qui l'accompagne. Les investisseurs doivent lui rester fidèles tant que leur disposition à prendre des risques et leur capacité de risque ne changent pas.

Dans la situation actuelle, il peut être indiqué de procéder à des ajustements tactiques en matière de diversification afin de limiter les risques. D'autre part, un rebalancing est souvent judicieux: comme la valeur des actions a chuté suite à la crise, leur part a baissé dans la plupart des portefeuilles. Avec des rachats, les investisseurs peuvent rétablir cet équilibre. Si vous voulez réussir à long terme, vous devriez également envisager de suivre quelques conseils de base en matière d'investissement.

L'environnement de taux bas persiste

Le Covid-19 a déclenché un choc exogène classique, touchant soudainement les marchés de l'extérieur. Nul ne peut dire avec certitude si la reprise sera rapide ou si nous subirons de nouvelles baisses de cours. Pour redresser la conjoncture et amortir la récession qui menace, les principales banques centrales ont à nouveau assoupli leur politique monétaire. Rien qu'aux Etats-Unis, la Réserve fédérale devrait injecter près de 5'000 milliards de dollars US dans le système financier. Le gouvernement a également mis en place un paquet fiscal à hauteur de 2'000 milliards de dollars US. Cela représente au total près de 35 % du produit intérieur brut annuel de la première économie mondiale. 

En Europe et en Suisse aussi, les mesures de soutien ont une dimension historique. Si les interventions en matière de politique monétaire et fiscale sont nécessaires pour un retour à la normale, elles ont néanmoins des effets secondaires: elles font exploser la dette publique tout en elles consolidant le contexte des taux bas. Les comptes épargne rapporteront donc toujours aussi peu.

Pas d'alternatives aux actions

Les comptes épargne ne sont pas les seuls à se retrouver sous pression. Les obligations sont également concernées. Les rendements obligataires n'ont cessé de s'éroder ces dernières années et, dans la situation actuelle, il est quasiment impossible d'être gagnant dans cette catégorie de placement. Les immobilisations corporelles, en revanche, continuent à gagner du terrain: Les actions gagnent donc en importance, tout comme l'immobilier. En outre, l'or en tant que valeur refuge devrait jouer un rôle majeur, au cours des prochains mois.

Bon nombre d'actions présentent une valorisation assez basse suite aux baisses de cours. Les investisseurs orientés vers le long terme disposent donc de possibilités intéressantes pour entrer sur les marchés ou acheter des titres. Nous voyons des opportunités surtout dans les sociétés de qualité bien positionnées, car leurs actions ont parfois elles-mêmes été mises sous pression. Ces titres devraient se redresser relativement vite.

Bon à savoir: Opportunités actuelles

  • Secteurs résistants aux crises comme la pharmaceutique et l'agroalimentaire
  • Entreprises de qualité, bien positionnées sur le marché et dont le bilan est solide
  • Immobilier suisse axé sur les immeubles d'habitation
  • Métaux précieux comme l'or

Les baisses offrent des opportunités

Quelles que soient les incertitudes actuelles, une chose est certaine: les actions se remettront du choc. Tôt ou tard, les baisses se transformeront en hausses. Comme le montre le graphique ci-dessous à l'exemple du marché suisse, tous les krachs boursiers depuis 1980 ont rattrapé leur niveau d'avant la crise en quelques années. De nouveaux niveaux record sont donc juste une question de temps. Depuis son plus bas niveau du 23 mars, le SMI a déjà progressé de plus de 1'000 points et s'est stabilisé en avril entre 9'000 et 10'000 points.

Source: Bloomberg, Raiffeisen Suisse CIO Office

Avec un horizon de placement à long terme, même les fortes corrections s'effacent au fil du temps: Un investisseur ayant placé 100 francs dans des actions suisses le 1er janvier 1980 aurait gagné environ 3'000 francs à fin avril 2020 et ce, malgré les baisses à répétition telles que l'éclatement de la bulle Internet (-55 %) ou la crise financière (-53 %).

Les investisseurs axés sur le long terme peuvent profiter des faibles valorisations actuelles pour investir progressivement, par exemple dans un plan d'épargne en fonds de placement. Investir régulièrement un montant fixe sur une longue période permet de profiter de l'effet de prix moyen: en fonction de l'évolution des marchés, les investisseurs reçoivent plus ou moins de parts pour un même montant, ce qui a pour effet de lisser les fluctuations de cours au fil du temps. Cela réduit le risque de choisir le mauvais moment pour investir, ce qui peut arriver lorsque l'on investit en une fois une somme importante.

Si vous souhaitez déléguer entièrement la mise en œuvre de votre stratégie de placement personnelle à des experts, vous pouvez investir dans un fonds stratégique ou conclure un mandat de gestion de fortune. Des spécialistes surveillent les évolutions sur les marchés mondiaux et optimisent en permanence votre portefeuille. Grâce à leur expertise, ils sont en mesure d'exploiter les opportunités offertes par la situation actuelle et d'amortir les risques, au moyen d'une diversification optimale.

Vérifiez régulièrement votre portefeuille

Nous recommandons aux investisseurs de vérifier régulièrement leur portefeuille. Il est conseillé, dans tous les cas, de se pencher en détail sur ses finances au moins une fois par an. Il faut aussi vérifier si la stratégie de placement est encore la bonne et si le patrimoine est toujours investi de manière optimale, en adéquation avec l'environnement du marché. En outre, cela vaut le coup de réfléchir à vos placements à chaque fois que le marché ou que certains de vos produits financiers évoluent différemment de ce qui était prévu.

Un contrôle de dépôt individuel et gratuit avec votre conseiller en placement nous permettra de passer en revue votre portefeuille par rapport aux circonstances actuelles, de discuter des opportunités et, au besoin, d'optimiser  vos placements ou de procéder à des ajustements de ceux-ci en relation à la diversification.

 

 

Ceci pourrait également vous intéresser