Raiffeisen PMI PME (indicateur conjoncturel)

Un retour dans la bonne direction

Imprimer

Malgré les difficultés d'approvisionnement et la hausse des prix d'achat des matières premières, le moral des PME industrielles a continué de s'améliorer. Les carnets de commandes se remplissent à nouveau et la production a repris de la vitesse. Au vu de l'utilisation accrue des capacités, les effectifs vont maintenant aussi légèrement se renforcer.
 

En avril, l'indice PMI PME de Raiffeisen a augmenté pour la troisième fois consécutive et a clôturé à 58,4 points, son plus haut niveau depuis 2018. De nombreuses entreprises souffrent encore des énormes pertes subies l'année dernière et il ne faut donc pas surinterpréter le haut niveau de l'indice. La situation commerciale n'est de loin pas aussi bonne que durant le boom de 2018. Néanmoins, le PMI de Raiffeisen montre clairement que les PME se remettent maintenant elles aussi de la crise du coronavirus.

Dernièrement, les carnets de commandes ont progressé de manière réjouissante. La sous-composante correspondante du PMI est montée à 63,1 points. A cet égard, la déclaration faite par le gérant d'une PME domiciliée dans le Weinland zurichois, qui fabrique des produits en béton, a un caractère exemplaire: «Il y a eu une sorte d'acclimatation, de sorte que, malgré les incertitudes, nos clients réalisent maintenant les projets prévus et ne les repoussent plus dans le futur. Cela génère enfin des commandes, en suspens depuis des mois.»

La sous-composante «délais de livraison» s'inscrit actuellement aussi à un niveau élevé (62,7 points), ce qui normalement reflète aussi une utilisation accrue des capacités de production. Cependant, l'augmentation des délais de livraison est plutôt imputable actuellement à des difficultés d'approvisionnement en matières premières, comme le confirment toute une série de PME interrogées. «Certains matériaux ne sont plus disponibles jusqu'à nouvel avis en raison de goulots d'étranglements dus à la Covid ou ne sont livrés qu'avec d'importants retards.», indique par exemple le gérant d'un producteur de matières plastiques de la région du Laufental. Les prix d'un grand nombre de matières premières ont par conséquent brutalement augmenté comme ceux des métaux industriels ou du bois de base, ce qui met en péril les marges bénéficiaires.

Cependant, tout compte fait, la situation commerciale des PME sondées est largement meilleure qu'elle ne l'était encore au début de l'année. Au vu de l'utilisation accrue des capacités, les effectifs vont maintenant aussi se renforcer. En avril, la composante «emploi» a augmenté pour la deuxième fois consécutive, clôturant à 53,8 points.

gauche: Raiffeisen PMI PME avril 2021 / droit: Raiffeisen PMI PME – Sous-composantes (I)

gauche: Raiffeisen PMI PME avril 2021 / droit: Raiffeisen PMI PME – Sous-composantes (I)

 

Le Raiffeisen PMI PME – sous-composantes (II)

  Décembre Janvier

Février

Mars Avril

Indice global

43.3

37.2

44.3

56.8

58.4

Carnet de commandes

40.5

32.1

42.9

57.9

63.1

Production

40.2

33.5

43.5

57.1

56.5

Emploi

41.4

41.0

41.4

52.6

53.8

Délais de livraison

52.4

46.2

50.6

59.2

62.7

Stocks de marchandises

50.0

40.1

46.7

57.8

51.3


50 = seuil de croissance

Ne manquez plus aucune évaluation économique: abonnez-vous à notre newsletter mensuelle!

Retrouvez l'ensemble des publications de Raiffeisen Economic Research dans la section Publications de Research & Macro.  

 

Domagoj Arapovic, économiste Raiffeisen

Domagoj Arapovic, Senior Economist chez Raiffeisen Suisse
Domagoj Arapovic, Senior Economist chez Raiffeisen Suisse

Domagoj Arapovic a étudié l'économie à l'Université de Zurich avant de travailler, de 2007 à 2012, dans les départements Economic Research et Gestion des risques de la Banque nationale suisse. Il est titulaire d'un diplôme de Chartered financial analyst depuis 2011 et travaille en tant qu'économiste senior chez Raiffeisen Suisse, depuis 2013.

Faire partie maintenant de l'indicateur conjoncturel (réservé aux PME industrielles) et gagner CHF 5'000.– 

Vous êtes une petite ou moyenne entreprise du secteur industriel? Nous recherchons des PME pour participer à notre enquête mensuelle (< 5 min.). Participez à notre idée innovante, car l'indice économique est un baromètre important pour reconnaître au plus tôt les tendances positives ou négatives du marché.

Parmi toutes les PME industrielles participantes nous tirons au sort une prime de 5'000 francs. Vous recevrez en outre tous les résultats d'enquête et analyses encore avant leur publication.