Le système suisse de prévoyance

«Baromètre de la prévoyance 2021» – la situation en matière de prévoyance en Suisse

Imprimer

Les résultats de la quatrième édition du «Baromètre de la prévoyance Raiffeisen» montrent une image positive de la prévoyance en Suisse. La population suisse mise de plus en plus sur la responsabilité personnelle et s'engage dans la prévoyance privée. Néanmoins, le niveau de connaissances sur la prévoyance reste préoccupant. Découvrez ici les faits marquants de cette dernière étude sur la prévoyance.

 

Coup d'œil sur les 5 points les plus intéressants de l'étude

Précédent
Suivant

    Ce que disent les experts des résultats 

    Le Baromètre de la prévoyance a soulevé beaucoup de nouvelles questions – tout en apportant son lot de réponses. Les experts en prévoyance Raiffeisen Tashi Gumbatshang et Daniel Greber, directeur de l'institut Risk & Insurance auprès de la ZHAW, opèrent un classement de ces découvertes dans une vidéo.

     

    Livestream «Optimisez la prévoyance: voici comment vous préparer à 20 ans de retraite»

    Evènement numérique
    Evènement numérique

    Vous souhaitez savoir ce que signifient pour vous les récentes découvertes au sujet du pilier 3a? Nos experts classent les résultats lors du livestream gratuit du 21 octobre 2021 et vous donnent des conseils qui vous permettront d'optimiser votre prévoyance personnelle.

     

    Inscrivez-vous gratuitement

     

    «Baromètre de la prévoyance 2021»: Présentation de la prévoyance vieillesse en Suisse

    1. Une confiance croissante dans la prévoyance 

    Confiance

    La confiance dans le système de prévoyance suisse a globalement augmenté par rapport à l'année précédente, notamment en raison de la prévoyance vieillesse dans laquelle les personnes interrogées misent de plus en plus (50,3 %). En revanche, la confiance en l'AVS reste faible. Seules 16 % des personnes interrogées déclarent croire en la pérennité du premier pilier. Ce résultat s'explique en grande partie par l'évolution démographique qui concerne tout particulièrement l'AVS. La perte de confiance dans le deuxième pilier a, quant à elle, connu un léger redressement. A juste titre: les patrimoines de prévoyance des caisses de pension ont rapidement récupéré des pertes subies au début de la crise du coronavirus et sont financées solidement. 

    âge flexible de départ à la retraite
    Les plus jeunes adultes sont plutôt d’avis qu’il ne devrait plus exister d’âge fixe de départ à la retraite.

    Un âge flexible de départ à la retraite est demandé

    Plus de 75 % des personnes interrogées souhaitent un ajustement de l'âge de départ à la retraite. Plus de 30 % d’entre elles sont favorables à l'abolition de l'âge fixe de départ à la retraite, notamment les jeunes adultes. Ce consentement s’est encore renforcé en comparaison avec l'année précédente. Près de 30% souhaitent une retraite anticipée. Le nombre des personnes souhaitant rester dans la vie active au-delà de l'âge de la retraite est en recul constant.

     

    2. La majorité de la population mise sur la responsabilité individuelle

    Engagement

    La population considère qu'elle doit assumer elle-même une grande partie de la responsabilité de la prévoyance vieillesse. Ce paramètre évolue tout au long de la vie car les jeunes adultes estiment quant à eux que cette responsabilité devrait incomber beaucoup plus à l'Etat. La pandémie a également une incidence: 15,8 % des personnes interrogées indiquent vouloir en faire plus pour la prévoyance vieillesse en raison des évolutions actuelles de la situation.

    Fonds de prévoyance
    Les hommes attendent des opportunités de rendements plus élevés dans le pilier 3a.

    Les fonds de prévoyance, plus prisés que jamais

    72,2 % des personnes interrogées déclarent être en possession d'un pilier 3a, ce qui montre que le compte est de moins en moins attractif. Ce phénomène peut s'expliquer par la faiblesse constante des taux d'intérêt sur le compte de prévoyance. Les fonds de prévoyance sont ainsi de plus en plus prisés: plus d'une personne sur trois souhaite investir dans son pilier 3a, principalement en raison des opportunités de rendements plus élevés, tout particulièrement chez les jeunes adultes et les hommes.

    3. Les connaissances sur la prévoyance restent faibles

    Connaissances

    Malgré l'augmentation de l'engagement, les connaissances relatives à la prévoyance vieillesse restent à un niveau très faible. Plus de deux tiers des personnes interrogées indiquent ne comprendre que les grands principes du système de prévoyance suisse. En l'occurrence, les jeunes adultes, les femmes et personnes sans emploi estiment que leurs connaissances en la matière sont plutôt faibles.

    La prévoyance est importante pour les hommes
    Première confrontation avec la prévoyance: des différences régionales

    La prévoyance est importante pour les hommes en cas de mariage

    Les thématiques autour de la prévoyance jouent un rôle pour beaucoup d'évènements de la vie. L'opinion selon laquelle il est indispensable de se confronter à la prévoyance lorsqu'on fonde une famille et en cas de mariage est en forte progression, surtout chez les hommes. Les Suisses romands et les Tessinois pensent par ailleurs qu'il est nécessaire de s'occuper de la prévoyance dès le premier emploi

     

    Les banques, désormais la première adresse en matière de conseil en prévoyance

    La majorité des personnes interrogées répondent qu'elles s'adressent à leur banque pour les questions de prévoyance. Et vous? Nous serions ravis de vous présenter votre situation de prévoyance personnelle et les moyens de l'optimiser lors d'un entretien conseil.

     

    A propos du «Baromètre de la prévoyance 2021»

    Raiffeisen Baromètre de la prévoyance

    Le Baromètre de la prévoyance est une étude représentative réalisée chaque année en collaboration avec la ZHAW. Elle montre le fonctionnement de la population suisse en matière de prévoyance vieillesse. Les résultats s'appuient sur une enquête réalisée du 22 au 30 juin 2021 dans toutes les régions du pays. Au total, 1’041 personnes âgées de 18 à 65 ans ont pris part à l'enquête.

     

    Téléchargez la dernière édition de l'étude