Financement sur mesure

Financement structuré – cas pratique

Imprimer

Pour la saison d'hiver 2018 – 19, Zermatt Bergbahnen AG a complété un téléphérique existant sur le Petit Cervin par une toute nouvelle télécabine à trois câbles, dans le but d'ouvrir un double accès. Pour sa réalisation, différents instruments de financement ont été combinés. Le leasing joue un rôle prépondérant. 

 

Fonds propres, avance à terme fixe, leasing

Coût total du projet: 65 millions de francs, répartis pour moitié environ entre les infrastructures fixes et le matériel électromécanique. Pour réaliser ce projet, l'entreprise de remontées mécaniques a combiné différents instruments de financement dans le cadre d'un financement structuré:

 

Infrastructures fixes 

Zermatt Bergbahnen AG a financé les frais de construction des fondations des mâts et des stations de départ et d'arrivée, d'une part sur fonds propres, et d'autre part par une avance à terme fixe, assortie d'intérêts et d'une durée fixes. L'avance s'élevait à 10 millions de francs, à rembourser à raison de 1 million de francs par an sur 10 ans.

 

Matériel électromécanique

Celui-ci comprend notamment tous les éléments mobiles, le système de commande et d'entraînement, les câbles et cabines ainsi que les mâts. Pour cette composante du projet, Zermatt Bergbahnen AG a conclu avec Raiffeisen un contrat de leasing.

 

Durée plus longue, mensualités plus faibles

«Dans le secteur de l'électromécanique, nous misons généralement sur le leasing», déclare le CEO Markus Hasler. «L'avantage est que nous connaissons précisément les coûts engendrés chaque année, ce qui nous permet d'établir une planification financière plus claire.» 

Pour ce téléphérique 3S, Raiffeisen a proposé un leasing étalé sur 12 ans. «C'est un peu plus long que ce que nous proposons généralement; mais la longue durée de vie des téléphériques nous le permet», explique M. Hasler. Sachant qu'une durée plus longue implique des mensualités plus faibles, l'entreprise préserve ses liquidités. 

Et pour que l'entreprise puisse verser ses mensualités uniquement aux périodes de forte affluence des remontées mécaniques, les partenaires se sont mis d'accord sur un modèle de remboursement qui prévoit des versements uniquement de janvier à mai (leasing saisonnier). Durant les mois calmes de l'été, les mensualités sont suspendues. 

 

La meilleure offre

Les remontées mécaniques de Zermatt ont choisi Raiffeisen notamment pour une raison: «Elle proposait la meilleure offre», explique M. Hasler. Mais les bonnes relations avec sa banque principale ont également convaincu l'entreprise: «Nous sommes partenaire commercial de la Banque Raiffeisen Mischabel-Matterhorn depuis des années.»