Prévoyance pour jeunes adultes

Le plus tôt sera le mieux! 3 conseils simples pour ta prévoyance

Imprimer

La prévoyance financière n'est pas le sujet le plus passionnant, nous te l'accordons. Pourtant, il devrait intéresser les jeunes comme toi. Pourquoi? L'étude du Baromètre de la prévoyance 2021 montre que tes collègues et toi pouvez maximiser le rendement de votre prévoyance. Nous avons demandé à l'expert en prévoyance Tashi Gumbatshang de nous expliquer comment se comportent les jeunes adultes vis-à-vis de la prévoyance et de nous donner des conseils exclusifs à ce sujet.

 

Fait 1: les jeunes adultes sont très peu informés au sujet des montants qui leur seront versés une fois à la retraite. 

L'étude le montre: nous, les Suisses, en savons si peu sur notre prévoyance que le sujet peut effrayer de prime à bord. Près de 10% des Suisses affirment même qu'ils ne connaissent rien au thème de la prévoyance. Chez les 18-35 ans, ce taux s'élève à près de 20%, soit le double! La plupart d'entre eux regardent à peine le certificat de leur caisse de pension, voire pas du tout (il s'agit de cette fiche au format A4 remplie de chiffres que tu reçois en tant qu'actif en début d'année) – ce qui n'améliore pas la situation non plus.

Fait 1

L'avis de l'expert:

«Il est difficile d'intéresser les jeunes à un sujet tel que la prévoyance. Rien d'étonnant: la retraite te semble encore à des années-lumière. Pourtant, c'est aujourd'hui que tu détermines le montant de ta retraite.»

 

Le conseil #1 de Tashi

Pour prendre ta prévoyance vieillesse en main, il est important de consulter le système des trois piliers de la prévoyance. Ne t'inquiète pas, ce n'est pas sorcier (il n'y a que trois piliers, heureusement…). Tu pourras rapidement comprendre pourquoi les lacunes au niveau des cotisations AVS coûtent cher, ou comment réaliser des économies d'impôt avec le pilier 3a – et obtenir ainsi encore plus d'argent. C'est intéressant, n'est-ce pas? 

 

Fait 2: L'Etat ne peut pas subvenir à tous les besoins. Il faut en avoir conscience. Et il faut surtout prendre les devants.

Près d'un quart des 18-35 ans pensent que c'est l’Etat, et non eux-mêmes, qui est responsable de la prévoyance vieillesse. Les autres ont déjà conscience de leur propre responsabilité en la matière: près de la moitié des jeunes estime qu'il faudrait s’occuper de la prévoyance dès le premier emploi. Mais ils se font ensuite rattraper par leur manque de connaissances…

Fait 2

L'avis de l'expert:

«Il existe un phénomène qui s'appelle la peur de l’inconnu: il est souvent difficile de faire les choses que nous ne connaissons pas. En d'autres termes: tu sais que tu dois t'occuper de ta prévoyance vieillesse, mais tu repousses le moment car tu ne t'y connais pas assez. Beaucoup pensent aussi à tort qu'il faut avoir beaucoup d'argent pour construire son patrimoine de prévoyance. C'est complètement faux.»

 

Le conseil #2 de Tashi

En matière de prévoyance vieillesse, il est essentiel de s'y prendre tôt. Tu peux commencer simplement, dès ton premier salaire. En effet, tu n'as pas besoin d'une fortune: mets en place un ordre permanent entre 50 et 100 francs par exemple, n'y pense plus et tu verras l'évolution de ton patrimoine sur le temps. Tu le remarqueras à peine dans ton portemonnaie et plus tu commences tôt, plus ton argent fructifie.

 

Fait 3: les jeunes misent de plus en plus souvent sur le troisième pilier et investissent dans des fonds de prévoyance lucratifs. Emboîte-leur le pas!

La confiance dans les premier et deuxième pilier du système de prévoyance suisse s'essouffle. En effet, l'AVS et les caisses de pension sont affectées par le vieillissement de la population. Ta génération en a heureusement conscience! Près de la moitié des 18-35 ans détiennent un pilier 3a privé. 43% d'entre eux investissent cet argent dans des fonds de prévoyance – qui remplacent peu à peu le compte de prévoyance classique parmi les solutions les plus populaires. C'est une très bonne chose – et nous t'expliquons pourquoi. 

Fait 3

L'avis de l'expert:

«Le compte de prévoyance est indispensable pour éviter les pertes financières à la retraite. Mais avec les intérêts ultrabas que tu perçois sur ce compte, le rendement devient presque inexistant. Les fonds de prévoyance t'offrent en revanche la possibilité de faire davantage fructifier ton argent.»

 

Le conseil #3 de Tashi

Pour toi, les opportunités des fonds de prévoyance sont particulièrement attractives compte tenu de la longue durée de ton horizon de placement – en effet, tu as encore quelques années devant toi avant ton départ à la retraite. Tu profites ainsi de la tendance haussière à long terme et tu peux facilement compenser les fluctuations à court terme. Saisis cette opportunité!

 

Réaliser des économies d'impôts – c'est simple! 

Le pilier 3a est littéralement payant, et ce dès maintenant. Avec le calculateur d’économie d’impôts, tu vois directement les économies d’impôt que tu peux réaliser en investissant dans ta prévoyance. 

Tashi Gumbatshang

A propos de Tashi Gumbatshang

Tashi Gumbatshang enseigne la psychologie économique à l'université et est responsable du Centre de compétences Conseil en gestion de fortune et en prévoyance chez Raiffeisen Suisse.

 

Baromètre de la prévoyance 2021

Baromètre de la prévoyance

Chaque année, le Baromètre de la prévoyance Raiffeisen dresse un état des lieux de la prévoyance vieillesse en Suisse. L’étude repose sur une enquête représentative auprès de la population suisse et a été réalisée pour la quatrième fois en 2021. 

Les principales conclusions du Baromètre de la prévoyance 2021