Planifiez votre prévoyance

On n'est jamais mieux servie que par soi-même – surtout dans le domaine de la prévoyance

La prévoyance vieillesse passe au second plan pour de nombreuses femmes, qui conjuguent vie familiale et vie professionnelle. Il est pourtant tout à leur avantage de se préoccuper tôt de ces questions. Lisez ici pourquoi et découvrez comment vous préparer de manière optimale.

Les facteurs biologiques et sociétaux font la différence

Sur le papier, le modèle de prévoyance et ses trois piliers ne désavantage pas les femmes en Suisse. Bien au contraire: il offre de véritables bénéfices, notamment l’âge du départ à la retraite anticipée ou le fait que les prestations assurées soient calculées de manière identique pour les femmes, alors que leur espérance de vie est plus longue. En 2018 néanmoins, les nouvelles rentes de la prévoyance professionnelle des femmes correspondaient à moins de 60 % des paiements correspondants versés aux hommes.

Mais la vie ne se joue pas seulement sur le papier. «Certains facteurs ont une incidence sur notre prévoyance vieillesse et entraînent des lacunes en la matière», explique Corinne Meier, mère de deux enfants et experte en prévoyance chez Raiffeisen. Ces facteurs sont aussi bien de nature biologique que sociale et font que les femmes ont fréquemment une position moins favorable que celle des hommes, au moment d’atteindre l’âge de départ à la retraite. Le travail à temps partiel ou le congé parental sont des situations que les femmes rencontrent de façon typique et qui constituent des obstacles en matière de prévoyance.

Corinne Meier analyse ce qui fait actuellement la différence entre les genres, en matière de prévoyance vieillesse.

  

Les stéréotypes sociaux et la réalité biologique font la différence

  

Les 4 obstacles les plus importants que rencontrent les femmes pour leur prévoyance

Le congé parental

1. Le congé parental

Du moment qu'elles fondent une famille, la plupart des femmes prennent un congé parental et arrêtent de travailler pendant plusieurs mois, voire des années. Cela crée des lacunes de cotisations dans la prévoyance car aucun versement à la caisse de pension n'est effectué durant cette période. Qui plus est, il n'est pas rare que cela marque une interruption de leur évolution de carrière. Par conséquent, les versements des cotisations dans la caisse de pension ou les placements privés de prévoyance peuvent être moins importants. Souvent, ce phénomène est perceptible jusqu'à l'âge de la retraite.

Le travail à temps partiel

2. Le travail à temps partiel

Dans la plupart des cas, la situation familiale et le congé parental sont étroitement liés au travail à temps partiel. Environ 60 % des femmes exerçant une activité lucrative travaillent à temps partiel en Suisse contre environ 18 % des hommes seulement. Le système de prévoyance suisse a fort à faire dans le domaine: il cible le travail à temps plein ou l'activité domestique à 100 %. Conséquence: le revenu des personnes travaillant à temps partiel est au-dessous du salaire annuel minimum soumis à l'obligation de cotiser à la caisse de pension (soit CHF 21'510.–/an à l'heure actuelle). D'autres lacunes de cotisations ont aussi une incidence pour les revenus plus faibles des piliers 1 et 2 (AVS et CP), à l'âge de la retraite.

 

Dans sa vidéo, Corinne Meier explique comment prévoir financièrement votre avenir de manière optimale malgré les lacunes et donne des conseils aux femmes qui travaillent à temps partiel:

Réduction du temps de travail et travail à temps partiel: la prévoyance mise à l'épreuve

  

Le manque de connaissances financières

3. Le manque de connaissances financières
L'étude actuelle «Baromètre de la prévoyance 2020» confirme que les femmes ont souvent moins de connaissances en finances que leurs conjoints. Dans beaucoup de couples, c'est encore l'homme qui se charge de ces questions. Mais un homme n'est pas une prévoyance vieillesse. La situation change brusquement en cas de séparation ou de décès prématuré du conjoint, et en matière de prévoyance également. Toute femme devrait avoir une vision claire de sa situation afin de ne pas avoir de mauvaise surprise sur ce front, si une situation déjà lourde à porter sur le plan émotionnel se présente.

 

Le conseil de Corinne Meier: «Examinez de manière approfondie les sujets financiers lorsque vous vous trouvez dans des conditions stables.»

La prévoyance, c'est se protéger soi-même ainsi que ceux qui nous sont chers

   

Une plus longue espérance de vie

4. Une plus longue espérance de vie

Les femmes vivent en moyenne plus longtemps que les hommes. Cela souligne pour elles l'importance d'une prévoyance solide car leurs économies doivent durer plus longtemps. Les femmes doivent réfléchir au lieu et à la manière dont elles comptent aborder la retraite. Cela leur permet d'envisager différentes variantes et de faire face aux imprévus en constituant, dans la mesure du possible, les réserves correspondantes. Ainsi, il est souvent conseillé de faire par soi-même des économies supplémentaires dans le cadre du 3e pilier. 

En résumé: il est essentiel de se soucier tôt de sa prévoyance. En effet, plus tôt vous vous en occuperez, plus tôt vous parviendrez à créer les conditions qui assureront le niveau de vie que vous souhaitez, une fois que vous serez à la retraite.

Vous souhaitez mettre en place votre prévoyance privée dès maintenant?

Nous sommes à votre disposition pour vous conseiller lors d'un entretien, trouver la solution optimale et atteindre étape par étape vos objectifs en termes de prévoyance.