Marchés et opinions

Commentaire sur le marché – Un coup d'œil sur la semaine en bourse

Malgré les chiffres trimestriels et l'évolution de l'économie, toujours robustes, les investisseurs se laissent de plus en plus difficilement convaincre. En effet, ils s'attendent à plus qu'un simple résultat conforme à leurs attentes.

Graphique de la semaine

Les bateaux à moteur, un secteur de croissance

Brunswick et Alphabet en comparaison, indexée

Les bateaux à moteur, un secteur de croissance

Sources: Bloomberg, CIO Office Raiffeisen Suisse

Les constructeurs de bateaux profitent de la crise du Covid-19. Nombreux sont ceux qui souhaitent prendre le large, ce qui les a motivés à acheter un bateau. Le chiffre d'affaires de Brunswick, le leader de la branche, a progressé de près de 50 % rien qu'au premier trimestre de cette année. Les investisseurs misent sur cette tendance depuis longtemps. Depuis 2008, les actions de Brunswick (+2'400 %) ont dépassé celles d'Alphabet (+1'400 %).

Gros plan

AMS devient ams OSRAM

Les investisseurs ont réagi positivement au bouclement trimestriel d'AMS, conforme aux attentes. Par ailleurs, le fabricant de capteurs fait avancer l'intégration d'Osram dans son entreprise et s'appellera prochainement «ams OSRAM».

 

Le programme

Update trimestriel Zurich

Le groupe d'assurance Zurich publiera ses résultats trimestriels le mercredi, 12 mai, pour le premier trimestre écoulé.

Début difficile en mai sur les bourses

Surtout le secteur technologique a enregistré des prises de bénéfices, après un premier jour de négoce prometteur en mai. En effet, les propos de Janet Yellen, la secrétaire du Trésor, affirmant qu'il faudrait agir contre une surchauffe de l'économie, via des taux d'intérêt plus élevés, ont inquiété les investisseurs. Il est vrai que l'économie US semble tourner à plein régime, soutenue par les mesures de relance et le succès de la vaccination. Cela ne devrait donc être qu'une question de temps avant que la Fed ne songe à relever les taux d'intérêt. Les fabricants de vaccin anti-COVID ont, eux aussi, essuyé un échec cette semaine, sachant que le gouvernement US souhaite s'engager pour un abandon des droits de brevets, afin de produire plus de vaccins, plus rapidement. La volatilité, c'est-à-dire le baromètre de l'inquiétude, a progressé dans le sillage de ces évolutions. L'avenir nous le dira si le proverbe boursier «Sell in May and go away» se réalisera encore.

 

Les prochaines entrées en bourse se précisent

Il y aura de nouvelles entrées à la bourse suisse après l'IPO de Polypeptide fin avril. Monatana Aerospace, le fournisseur aéronautique détenu jusqu'ici par Montana Tech, fera son entrée au public le 12 mai prochain. Montana Tech avait de la chance jusqu'ici avec ses entrées en bourse, notamment avec Varta et Aluflex, deux de ses entreprises du portefeuille. Les titres du fabricant de piles ont intégré la bourse en 2017, et quintuplé leur valeur depuis; le fabricant d'emballages a suivi en 2019; le titre a presque doublé depuis. Le bookbuilding dure encore jusqu'au 11 mai. Et ce n'est pas tout: Trifork, l'entreprise de logiciel danoise-suisse, viserait, elle aussi, une double cotation aux bourses de Copenhague et de Suisse, sans pour autant avoir communiqué un calendrier précis.

 

Les entreprises suisses, solides

Geberit et Alcon, deux titres du SMI suisse, étaient sous le feu des projecteurs cette semaine. Le premier a enregistré un début fulgurant cette année et surtout profité d'un effet de base par rapport à l'année dernière, sachant que les restrictions dues au coronavirus ont pesé sur le résultat du premier trimestre 2020. Chez le second, les regards étaient tournés vers les prévisions annuelles, publiées pour la première fois. L'entreprise estime que son chiffre d'affaires devrait augmenter de 3 points, passant de 15 à 18 %. Or, l'action a chuté, car les investisseurs s'étaient attendus à un tel résultat. Siegfried, spécialiste en produits pharmaceutiques, a été salué par la presse, après avoir annoncé vouloir remplir le vaccin anti-COVID Novavax dès la mi-2021. Il n'y a cependant pas eu de réaction immédiate, car le cours de l'action avait déjà doublé ces douze derniers mois. Adecco a également présenté des chiffres trimestriels décevants. Les titres de ce recruteur sont réputés indicateurs avancés, permettant ainsi de présager l'évolution future de l'économie. Les marchés clés – à savoir la France, et les USA – n'ont connu qu'une progression stagnante, invitant ainsi à la prudence, bien que les prévisions de bénéfices, attendues par les investisseurs, aient été dépassées.

 

L'économie suisse reprend

Les données économiques des entreprises suisses sont positives. En avril, l'indice des directeurs d'achat (PMI) pour l'industrie a atteint son pic depuis sa création Les services affichent eux aussi une reprise, l'indice des directeurs d'achat augmentant à 57,6 points (soit un plus de 2,1 points). Les valeurs supérieures à 50 sont synonymes de croissance. Le KOF indicateur de l'emploi de l'EPFZ, qui a compensé une grande partie de l'effondrement dû au COVID, reflète lui aussi la reprise conjoncturelle.