• Marchés & opinions
  • Placements

«Messages clés» – Notre vision des marchés

La forte performance des marchés des actions s’est accompagnée d’une hausse des valorisations. Nous tablons sur une consolidation durant les mois d’été et restons positionnés de manière défensive.

Un très bon mois de mai

Contrairement à l’adage boursier «Sell in May and go away», les marchés boursiers ont fortement progressé au cours du mois après la brève correction d’avril. Avec une hausse de 5%, le marché suisse des actions a entamé sa course au rattrapage. Dividendes compris, le Swiss Market Index (SMI) affiche ainsi une hausse de plus de 9% depuis le début de l’année. Les bourses internationales ont progressé encore plus fortement, principalement grâce à des effets de change positifs.

 

Une saison des bénéfices solide

Dans l’ensemble, les résultats des entreprises ont été solides au premier trimestre. Bien que l’évolution des chiffres d’affaires ait été, comme prévu, plutôt morose en raison du ralentissement économique, de nombreuses entreprises ont pu conserver leurs marges bénéficiaires, voire les augmenter, grâce à une grande discipline en termes de coûts.

L’inflation reste élevée

Le renchérissement est tenace, tant en Europe qu’aux Etats-Unis. L’ampleur espérée des baisses de taux s’est à nouveau réduite. La Banque centrale européenne (BCE) devrait procéder à une première baisse en juin. Dans le cas de la Réserve fédérale américaine (Fed), nous ne nous attendons toutefois pas à revirement avant l’automne. La politique monétaire restera donc restrictive jusqu’à nouvel ordre.

 

Risques géopolitiques

Les Etats-Unis ont récemment augmenté les droits de douane sur divers produits d’exportation chinois. L’Europe prévoit de faire de même. Le conflit commercial entre la Chine et l’Occident continue donc de couver. A cela s’ajoutent les guerres qui se poursuivent en Ukraine et au Proche-Orient. L’environnement de risque reste donc tendu.

 

L’air se raréfie

Après la très forte performance des marchés des actions depuis le début de l’année, l’étau se resserre de plus en plus. Outre la géopolitique et la faiblesse persistante de la conjoncture, les valorisations ont également augmenté avec les récentes hausses. Nous tablons sur une consolidation pendant les mois d’été et restons positionnés de manière légèrement défensive.