Marchés et opinions

Commentaire sur le marché – Un coup d'œil sur la semaine en bourse

La bourse suisse fait abstraction de la pandémie de coronavirus depuis un certain temps déjà, suite au retour progressif à la normalité, qui profite également à la reprise économique générale.

Graphique de la semaine

Les investisseurs US ne se fient pas au «calme»

CSFB et indice VIX, en points

Les investisseurs US ne se fient pas au «calme»

Sources: Bloomberg, Raiffeisen Suisse CIO Office

Le Credit Suisse Fear Barometer (CSFB) mesure la propension des investisseurs de se prémunir par des stratégies d'options contre une correction du cours de l'indice S&P 500. Alors que l'indice de volatilité VIX tendait récemment à la baisse, la notation du CSFB est à 32 points, plus élevé qu'avant le corona crash au printemps 2020. De nombreux agents de change voient ainsi un risque accru de revers.

Gros plan

Une première «action meme» en Allemagne

Gamestop, AMC et maintenant «windeln.de». La société de vente en ligne pour produits bébé est la première valeur boursière allemande dont le cours a été boosté par des spéculations sur les plateformes de médias sociaux comme Reddit. L'action enregistrait en partie une hausse de plus de 600 %.

 

Le programme

Prévisions économiques de la Confédération

Le 15 juin, le groupe d'experts de la Confédération publiera ses prévisions économiques d'été.

La marge de manœuvre diminue peu à peu

Le bon moral sur le marché suisse des actions est (encore) intacte. Jeudi, le Swiss Market Index (SMI) a enregistré un record historique de 11'832 points grâce à Lonza et Roche, les deux géants pharmaceutiques. Givaudan tout comme Holcim se sont aussi bien profilés. Par contre, les titres financiers ont titubé. En effet, cette semaine, le SMI a fini par enregistrer une hausse d'environ 2 % vendredi matin. Selon l'analyse graphique, il cotait bien 10 % au-dessus de sa moyenne journalière sur 200 jours. En plus, il est clairement suracheté. Sa volatilité est cependant faible. Le VSMI, l'équivalent suisse du baromètre de la peur qu'est le VIX, évolue autour de la barre des 13 points et ne devance donc que légèrement son niveau prépandémique. Les investisseurs devraient être prudents: la marge de manœuvre à la hausse s'amenuise, à défaut de nouvelles impulsions des cours qui risquent de subir des corrections.

 

L'économie suisse en voie de reprise

Le nombre d'infections baisse de semaine en semaine. Le déconfinement progressif remonte le moral des gens et relance l'économie nationale qui reprend nettement. Les indices des directeurs d'achat (PMI) enregistrent des niveaux records: les entreprises se montrent confiantes, comme ce fut rarement le cas. Même les données du marché de l'emploi sont prometteuses. Ainsi, le taux de chômage en mai, corrigé des variations saisonnières, a baissé, passant de 3,2 % à 3,0 % en glissement mensuel, selon les données du Secrétariat à l'économie (SECO). Il se situe juste au-dessus de sa moyenne sur 5 ans (2,9 %). L'association economiesuisse se montre optimiste quant à l'année en cours. Dans ses dernières perspectives économiques, elle table sur une croissance de 3,4 %.

Le revers de cette reprise est une inflation accrue. En Suisse, la hausse des prix annuelle se chiffrait à 0,6 % en mai. C'est le niveau le plus élevé depuis près de deux ans. La hausse de 0,3 % par rapport au mois précédent est due à plusieurs facteurs: entre autres, à l'augmentation des prix des voyages organisés vers l'étranger ainsi qu'à la nouvelle hausse des loyers après une phase de stagnation. Cette dernière comptait pour environ 20 % dans le calcul du taux d'inflation. En comparaison internationale, l'inflation est toutefois modérée, car la part énergétique dans le panier d'achat suisse est nettement moins pondérée.

A notre avis, le processus de la reprise économique en Suisse sera moins dynamique que dans la plupart des pays voisins qui repartent de niveaux bien plus bas en raison des restrictions comparativement plus dures et plus longues. Nous prévoyons une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 2,8 % pour l'année en cours.

 

Crypto-sensation au Salvador

Cette semaine, le Bitcoin a, une fois de plus, montré son visage volatil aux investisseurs. Après l'annonce de la Chine de durcir sa ligne politique quant aux crypto-monnaies, le Bitcoin est tombé jusqu'à USD 31'200 un niveau bon marché plus jamais atteint depuis fin janvier. Il a cependant suscité une petite sensation au Salvador. L'Etat d'Amérique centrale a été le premier pays au monde à introduire le Bitcoin comme moyen de paiement officiel. Le parlement a approuvé une proposition de loi du président Nayib Bukele, dans la nuit de mercredi.