Aborder correctement l'acquisition d'une entreprise

Achetez une entreprise au lieu de la créer vous-même

global.content.print

De nombreux Suisses rêvent de franchir le pas de l'indépendance et finissent par réaliser ce rêve en créant leur propre entreprise. Si l'on souhaite s'épargner la difficile phase de lancement et s'appuyer sur une structure existante, l'achat d'une entreprise peut s'avérer une alternative judicieuse.

 

En Suisse, plus de 40'000 entreprises sont fondées chaque année. Mais toutes ne rencontrent pas le succès, comme le démontrent les statistiques: au bout de cinq ans, la moitié de ces entreprises n'existe plus. De plus en plus de futurs chefs d'entreprise choisissent alors une autre voie: au lieu de réinventer la roue, ils achètent une entreprise existante et la développe davantage.

Lorsque l'on achète une entreprise, il faut avoir de l'ambition, des objectifs clairement définis et posséder la fibre entrepreneuriale. Il faut en effet savoir prendre des responsabilités, embarquer des collaborateurs dans ce périple, élargir la base clients et développer son activité de manière stratégique. Si l'on décide de sauter le pas, il faut honnêtement s'interroger sur ses motivations personnelles et élaborer un solide business plan. Les sept aspects suivants devraient être pris en compte lors de la phase de réflexion.

 

1. Ai-je la fibre entrepreneuriale?

Diriger une entreprise n'est pas à la portée de tout le monde. Si l'on définit précisément ses objectifs, que l'on est prêt à travailler dur et que l'on est capable d'évaluer objectivement ses propres possibilités, alors la voie est ouverte à une brillante carrière d'entrepreneur:

Évaluez-vous en tant qu’entrepreneur, en répondant objectivement aux questions suivantes

  • Pourquoi est-ce que je souhaite devenir indépendant?
  • Quels sont les objectifs que je souhaite atteindre, en devenant indépendant?
  • Est-ce que je possède les compétences nécessaires pour développer cette entreprise et exister sur le marché?
  • Est-ce que les performances que j'ai réalisées jusqu'à présent me suffisent, pour gagner la confiance de clients potentiels?
  • Est-ce que j'ai une personnalité charismatique, utile à tout entrepreneur?
  • Suis-je capable de gérer raisonnablement les ressources disponibles?
  • Suis-je capable de garder le cap, en cas de tempête?
  • Suis-je capable de me motiver moi-même et de gérer mes échecs?
  • Quelle est ma capacité de résistance, au niveau financier?
  • Que pensent mes proches (conjoint, famille et amis) de mes projets?

 

2. En quoi acheter vaut-il mieux que créer?

Quels sont les avantages d'un achat?

  • En règle générale, une entreprise existante dispose déjà de structures, de processus, de collaborateurs expérimentés et de solides relations avec ses fournisseurs et ses clients, sur lesquels il est possible de s'appuyer.
  • Lorsque l'on reprend une entreprise, il est logique de penser que le créateur de l'entreprise a choisi le lieu adéquat et que son offre contient les produits adéquats, sans quoi l'activité aurait depuis longtemps cessé d'exister.
  • Les chiffres de l'entreprise sont un bon point de départ permettant de connaître le niveau des commandes et la liquidité de l'entreprise. Lorsque l'on achète une entreprise existante, elle génère un chiffre d'affaires dès le premier jour.
  • Le propriétaire précédant se montre généralement disponible pour dispenser des conseils et permettre de se lancer dans les meilleures conditions.
  • Lorsqu'une entreprise est reprise par une autre PME, le secteur du marché et la gamme de produits peuvent être élargis, voire même une nouvelle branche peut être développée. Cette forme d'acquisition stratégique est de plus en plus répandue.

 

Quels sont les inconvénients d'un achat?

  • Dès le premier jour, l'acheteur prend des responsabilités vis-à-vis des collaborateurs, des clients, des créanciers et vis-à-vis de lui-même. Une croissance progressive comme pour une startup n'est pas envisageable.
  • Acheter une entreprise semble dans un premier temps plus coûteux qu'une création, car l'acheteur reprend d'un seul coup toutes les valeurs existantes comme l'inventaire, les machines, les dettes ainsi que les valeurs immatérielles comme la base clients. Tous ces éléments doivent être pris en compte dans le prix d'achat. Mais si l'on calcule à long terme, l'achat reste une option intéressante.
  • Lorsque l'on reprend une entreprise étrangère à nos yeux, celle-ci possède une culture qui ne correspond pas toujours à celle de l'acquéreur. Un processus de changement demande du temps et de l'énergie.
  • S'il s'agit de développer un produit innovant ou un concept novateur, il vaut mieux créer sa propre entreprise, car une entreprise existante peut manquer d'ouverture d'esprit face à des changements radicaux.

 

3. Etablissez un solide business plan

Etablissez un solide business plan

Pour demander un financement ou démarcher des investisseurs, il faut être bien préparé. Elaborez votre business plan en incluant au minimum les informations suivantes:

  • Votre idée commerciale et vos projets de développement pour l'entreprise
  • Les opportunités et risques de l'environnement de marché
  • Les forces et faiblesses de l'entreprise
  • Le besoin en financement à moyen terme et sa couverture

4. Assurez votre financement

Une vérification de ses propres possibilités financières avec une banque permet de partir sur de bonnes bases. Le financement de l'achat d'une entreprise peut se faire par le biais d'un crédit bancaire, de capitaux propres ou d'un financement partiel par le vendeur (c’est-à-dire que le vendeur accorde un prêt de vente pour une partie du prix d'achat). 

Si l'on investit son capital de caisse de retraite et son troisième pilier dans l'entreprise, la Banque Raiffeisen contactée par vos soins vous offrira également des conseils concernant l'organisation de votre propre prévoyance vieillesse.

 

5. Trouvez l'entreprise idéale

Das passende Unternehmen finden

Maintenant, la recherche de l'entreprise idéale peut commencer, que ce soit dans l'environnement personnel ou sur la plateforme d'offres de Business Broker AG, par exemple. Ce processus est exigeant à tous les niveaux: juridique, comptable, technique et financier. 

 

Conseils aux acheteurs potentiels

Voici un conseil de Business Broker AG aux acheteurs potentiels: «achetez une entreprise avec laquelle vous pouvez vous identifier. Vérifiez tout d'abord le potentiel de celle-ci. Que pouvez-vous améliorer, afin que l'entreprise devienne encore plus rentable?»

6. Combien coûte l'achat d'une entreprise?

Le prix est affaire de négociation et dépend au final de l'offre et de la demande. En principe, l'acheteur fait le premier pas en soumettant une offre sans engagement, qui sera comparée à l'offre du vendeur.

L'évaluation d'entreprises est une mission très exigeante. Il existe de nombreuses méthodes d'évaluation permettant de déterminer la valeur d'une entreprise. L'une d'entre elles se nomme la méthode des praticiens, soit une moyenne pondérée entre la valeur de rendement et la valeur substantielle de l’entreprise. La valeur substantielle correspond aux capitaux propres apurés, tandis que la valeur de rendement correspond aux bénéfices futurs escomptés. Ces valeurs sont calculées par rapport à la période en cours. La valeur de l'entreprise et le prix payé peuvent cependant être très différents en raison de la situation du marché. Chaque méthode de calcul livre des valeurs différentes, qui requièrent une interprétation de la part d'un spécialiste et un contrôle de plausibilité. Business Broker AG peut vous proposer son assistance en la matière. En tous les cas, n'oubliez pas: votre offre devient contraignante dès lors que vous signez le contrat de vente.

 

7. Où puis-je trouver de l'aide?

Le Groupe Raiffeisen dispose d'un solide réseau, afin d'aider l'acheteur ainsi que le vendeur tout au long du processus d'achat.

  • Business Broker AG accompagne les propriétaires d'entreprises lors de la vente, sert d'intermédiaire entre l'acheteur et le vendeur et propose son assistance, pour toutes les questions d'ordre technique ou juridique.
  • Pour les questions émotionnelles et les processus décisionnels délicats, le Raiffeisen Centre des Entrepreneurs SA (RCE) propose une plateforme d'échange, faite pour et par les entrepreneurs.
  • Votre Banque Raiffeisen est à vos côtés dans le choix d'une solution de financement et le traitement du processus d'achat.