Etude Raiffeisen sur le règlement de la transmission d'entreprise

6 conseils pour communiquer la transmission de son entreprise

Imprimer

Impôts, finances, droit: les principaux aspects qui préoccupent les entrepreneurs lorsque vient le moment de vendre leur entreprise. Trop souvent, l'aspect communicationnel est négligé. Nous vous donnons 6 conseils en communication qu’il convient de prendre en compte dans la planification de la transmission de votre entreprise.
 

Conseils pratiques: A qui dois-je dire quoi, et quand?

La communication dans le cadre de la transmission de son entreprise est un facteur stratégique et capital de réussite: communiquer trop tôt peut nuire à l'exploitation, car cela peut déstabiliser les collaborateurs, les clients ou les fournisseurs. De même, il faut satisfaire aux besoins d'information des différentes parties prenantes, et réagir adéquatement à l'agitation extérieure ou au sein de l'entreprise. Vous trouverez ici les aspects auxquels il convient de faire attention en matière de communication autour de la transmission, afin d'entretenir la confiance et faciliter le transfert.

 

1. Planifiez la communication

La transmission d'une entreprise est un processus de changement comportant plusieurs phases, avec une communication différente pour chacune. Définissez quand vous annoncerez quoi à qui, et tenez-vous-y autant que possible. Un tel programme a non seulement une utilité générale, mais peut également vous aider à garder la tête froide dans les situations délicates. Mieux vaut déterminer les démarches dans le cadre de la planification globale du processus. C'est pourquoi il peut être judicieux de faire appel à un professionnel, qui vous conseillera également sur le langage à adopter.

2. Soyez discret

Au fait, qui vous succédera à la tête de l'entreprise? Bien sûr, il est important d'en parler aux candidats potentiels. Cependant, et surtout dans les discussions au sein de l'entreprise, soyez aussi discret que possible. N'annoncez le changement de propriétaire à l'ensemble des parties prenantes qu'une fois le processus réglé. Ce n'est qu'alors que vous pourrez répondre de manière appropriée aux questions, incertitudes et craintes.

 

3. … mais coupez court aux rumeurs et spéculations

Malgré toute la discrétion appliquée, il y a des signes évidents qui annoncent une transmission prochaine: par exemple, si vous atteignez un certain âge, ou si un nouvel arrivant se voit subitement confier un rôle central dans l'entreprise. En cas de spéculations ou de rumeurs en particulier, il faut réagir de manière appropriée. Surtout, prenez garde à ne pas faire de promesses que vous ne pourrez pas tenir. Dans l'idéal, vous en aurez déjà tenu compte dans la planification de la communication et pourrez recourir à des formulations préparées.

Une entrepreneuse communique sur la transmission de son entreprise

4. Consultez une personne de confiance

Bien sûr, il y a des parties que vous voudrez ou devrez mettre dans le secret – par exemple, votre famille proche, le conseil d'administration, les membres de la direction ou d'autres responsables essentiels. Peut-être y a-t-il parmi elles une personne avec laquelle vous pouvez échanger régulièrement vos vues, en toute confiance. En effet, il n'est pas toujours facile de régler sa succession discrètement; le chef d'entreprise se sent souvent comme un cachottier vis-à-vis de ses collaborateurs. 

 

5. Formez des partisans

Communiquer à l'avance avec des personnes sélectionnées vous permet de les convaincre tôt des mérites de la nouvelle direction. Vous aurez ainsi déjà des partisans, qui voient le changement de manière positive et pourront communiquer leur enthousiasme ultérieurement.

 

6. Créez la transparence

Si la discrétion est requise jusqu'à la conclusion de la transmission, c'est l'opposé ensuite: approchez rapidement toutes les parties prenantes (comme vous l'aurez planifié au préalable avec le nouveau propriétaire). Assurez la transparence et spécifiez par exemple quels interlocuteurs sont responsables jusqu'à quelle date, et qui prendra la relève ensuite. Règle absolue: communiquez en interne avant de communiquer à l'externe. A la base, il s'agit d'expliquer l'identité du nouveau propriétaire, sa personnalité, ses qualités et son expérience, afin que la confiance puisse s'établir.