Marchés et opinions

Commentaire sur le marché – Un coup d'œil sur la semaine en bourse

Même si les gardiens de la monnaie ont eu peu de surprises en termes de politique monétaire la dernière «semaine des banques centrales» de l'année, ils avaient un problème commun: l'inflation trop faible. Leur politique restera très souple en 2020.

Graphique de la semaine

L'indicateur de récession sort de la zone rouge

Différence de taux US à 10 ans moins 3 mois 2019

Différence de taux US à 10 ans moins 3 mois 2019

Sources: Bloomberg, CIO Office Raiffeisen Suisse

Cet été, l'inversion de la courbe de rendement aux USA et les risques de récession associés était le sujet de prédilection. Ces dernières semaines, les taux à long terme se sont à nouveau établis au-dessus des taux à court terme. L'année 2020 nous dira bien si la baisse en territoire négatif de cet été aura été un faux signal, comme nous le soupçonnions dans nos publications.

Gros plan

En mémoire d'un banquier central de légende

Paul Volcker est mort la semaine dernière à l'âge de 92 ans. En tant que chef de la Fed, il a réussi à faire sortir les USA de l'inflation à la fin des années 1970 avec une hausse radicale des taux directeurs à 20 %. Jusqu'à la fin, il aura été un défenseur courageux de l'indépendance de la politique monétaire.

 

Le programme

Une dernière hausse des taux en 2019

Une semaine avant Noël, la Riksbank suédoise se réunira de nouveau pour sa réunion de politique monétaire. Elle est l'une des rares banques centrales au monde qui devrait resserrer la vis des taux et dire adieu à des années de taux négatifs.