«Le changement de mode de chauffage a nettement augmenté la qualité de notre bien immobilier»

Benjamin et Véronique Bovet* ont procédé à la rénovation énergétique de leur maison mitoyenne. Ils ont remplacé leur chauffage électrique par une pompe à chaleur géothermique.

Aperçu des mesures et des résultats de la rénovation énergétique:

  • Système de chauffage initial: chauffage avec radiateurs électriques
  • Nouveau système de chauffage: chauffage par géothermie
  • Consommation d’énergie annuelle initiale: env. 30’000 kWh/an (avant le remplacement des fenêtres et du chauffage électrique)
  • Consommation d’énergie annuelle actuelle: env. 9’000 kWh/an
  • Investissement nécessaire: CHF 230'000
  • Financement: subventions reçues CHF 22’000 + fonds propres CHF 8’000 + financement par la banque CHF 200’000 (la situation du client et la faible avance de l’hypothèque ont permis de réaliser l’investissement via l’hypothèque) 

*Nom modifié et connu de la rédaction

 

Précédent
  • Voici à quoi ressemble aujourd’hui la maison après la rénovation.
  • La maison avant la rénovation.
  • Grâce à la nouvelle pompe à chaleur géothermique, la consommation d’électricité de la famille Bovet a diminué de 70%.
  • La nouvelle pompe à chaleur géothermique a pour effet d’augmenter la valeur du bien immobilier.
  • Les forages permettent de chauffer avec des énergies renouvelables.
Suivant

    Entretien avec Benjamin et Véronique Bovet*, propriétaires

    Quelles sont les motivations qui vous ont fait passer à un système de chauffage à énergie renouvelable?

    Benjamin et Véronique Bovet: Notre maison mitoyenne a été construite à la fin des années 1980 avec un chauffage au sol électrique composé de tapis chauffants au rez-de-chaussée et de radiateurs électriques à l’étage. Nous savions que ce type de chauffage pouvait à terme devenir problématique. Quand un des tapis chauffants du rez-de-chaussée est tombé en panne, et puisqu’il n’y avait pas de solution optimale pour le remplacer, il nous est apparu évident que nous devions revoir complètement notre mode de chauffage. Nous avons quatre enfants, et c’est pourquoi la protection de l’environnement a aussi joué un rôle important dans notre recherche d’une nouvelle solution. Nos enfants nous ont incités à réfléchir aux énergies renouvelables et nous ont encouragés … l’une de nos filles est étudiante en architecture!

     

    Comment avez-vous procédé? Avez-vous eu recours au conseil d’un expert en énergie ou d’un autre spécialiste?

    Quand on prend la décision de changer radicalement son système de chauffage, il faut bien connaître le sujet, ce qui n’était pas du tout notre cas. Nous avons donc fait appel à un expert en énergie qui a établi le bilan énergétique de notre maison sous forme d’un premier CECB. Nous atteignions la classe E pour l’efficience de l’enveloppe du bâtiment et la classe F pour l’efficience énergétique! Bien que nous ayons remplacé les fenêtres d’origine par du triple vitrage en 2011, notre consommation d’énergie, pour le chauffage uniquement, était alors de 20’000 kWh/an. L’expert a ensuite analysé avec nous quels seraient les systèmes de chauffage les plus appropriés: géothermie, chauffage à distance (qui vient d’être mis en place dans notre commune), modules solaires etc. Pour l’installation d’un chauffage basse température, il fallait revoir entièrement l’isolation de l’enveloppe du bâtiment (toit, façades), isoler la cave et installer des radiateurs à eau! Les coûts étaient donc un facteur de décision essentiel.

     

    Avez-vous été confrontés à des obstacles lors de la mise en œuvre du projet?

    Au départ, tout nous a paru assez compliqué! Il y a eu plusieurs obstacles. Dans une communauté de propriétaires, il faut l’accord de tous les voisins pour rénover la façade. Compte tenu de la forte densité de population dans notre quartier, il n’était pas question d’installer une pompe à chaleur air-eau. La façade de l’étage était composée de plaques contenant de l’amiante! Et le terrain de notre maison n’est pas accessible aux camions parce que notre quartier résidentiel est entièrement réservé aux piétons! Grâce à la grande serviabilité de nos voisins qui possèdent le terrain attenant, nous avons pu utiliser leur voie d’accès pour réaliser un forage chez nous. Nous avons pu ainsi établir de nouvelles relations de voisinage. Deux personnes nous ont été d’une aide très importante. D’abord, notre expert en énergie, qui était disposé à s’occuper de la totalité des travaux de rénovation. Il a compris notre souhait de travailler avec des artisans locaux et de miser sur des solutions efficaces et de grande qualité. Et ensuite notre conseiller de la Banque Raiffeisen, avec lequel nous entretenons d’excellentes relations depuis l’achat de notre maison. Il a toujours été à notre écoute et nous a aidés à trouver le financement optimal compte tenu de notre situation financière.

     

    Ressentez-vous les effets du passage à une énergie renouvelable dans votre porte-monnaie ?

    Après les travaux de rénovation et l’installation d’une pompe à chaleur géothermique, l’efficience énergétique globale de notre maison (qui date des années 1980) correspond à la classe B selon le CECB définitif. Grâce à la rénovation de l’enveloppe extérieure du bâtiment, réalisée parallèlement à l’installation du nouveau chauffage, notre consommation d’électricité est désormais d’environ 9’000 kWh/an, avec une qualité nettement supérieure et un meilleur confort de vie: il règne dans toute la maison une température constante et agréable. Les vagues de chaleur dues au fonctionnement intermittent des radiateurs électriques appartiennent au passé. Cette consommation annuelle comprend aussi l’eau chaude produite par le chauffe-eau instantané et l’électricité pour l’éclairage et les appareils électroménagers. Les économies d’énergie sont donc considérables, de même que les économies sur les coûts en général. Si l’on compare la situation actuelle avec la situation au moment où nous avons acheté la maison (c’est-à-dire avant toutes les rénovations), notre consommation d’électricité a diminué d’environ 70%!

     

     

    «C’est quand notre chauffage électrique est tombé en panne que nous avons réfléchi sérieusement au mode de chauffage que nous voulions à l’avenir dans notre maison. Nous sommes très satisfaits du résultat: la rénovation complète a amélioré notre confort et augmenté la valeur de notre maison, et nous avons aussi contribué à la résolution de la problématique environnementale actuelle.» 

    Benjamin Bovet*, propriétaire

     

    A quel moment avez-vous contacté votre banque principale? Quelles informations votre conseiller vous a-t-il fournies?

    Après l’établissement du premier CECB, il était clair que nous devions reconsidérer notre situation et nos possibilités financières pour réaliser les travaux de rénovation prévus. Nous avons contacté notre conseiller Raiffeisen qui a accueilli notre projet très positivement et s’est efforcé de trouver une solution adaptée à notre budget. Pendant les travaux aussi, notre Banque nous a donné de précieux conseils. L’e-banking a beaucoup facilité le paiement des factures. La Banque Raiffeisen a en outre vérifié que les factures finales des artisans ne dépassent pas le budget prévu. Nous avons beaucoup apprécié ce service.

     

    Comment le remplacement de votre chauffage a-t-il été financé et avez-vous pu bénéficier d’une subvention pour le passage à une pompe à chaleur?

    Notre expert en énergie s’est occupé de demander les subventions. Là aussi, la compétence d’un expert nous semblait absolument nécessaire pour déposer les bonnes demandes et mettre à disposition les informations correspondantes. Les subventions ont couvert environ 10% de la totalité des coûts de rénovation. En plus de ce financement externe que propose la Confédération pour promouvoir les énergies renouvelables, nous avons puisé dans nos économies et augmenté notre hypothèque auprès de la Banque Raiffeisen.

     

    Recommanderiez-vous à vos amis et voisins de passer à un système de chauffage à énergie renouvelable? 

    Tout notre quartier résidentiel, où le chauffage est encore entièrement électrique, réfléchit également à passer aux énergies renouvelables. Nous nous tenons bien sûr à la disposition de nos voisins pour en discuter. Nous attirons aussi leur attention sur le fait que cela n’a pas consisté simplement à changer notre système de chauffage, mais que cela a aussi beaucoup amélioré la qualité de notre bien immobilier. Cela a aussi eu pour effet d’augmenter sa valeur, sans parler de notre contribution active à la préservation des ressources énergétiques.

     

     

    Le remplacement d’un système de chauffage entraîne souvent d’autres mesures de rénovation énergétique. Qu’en est-il pour votre bien immobilier? Avez-vous déjà prévu ou mis en œuvre de telles mesures?

    L’installation d’un chauffage basse température dans notre maison n’était possible que si cela s’accompagnait d’une rénovation du toit et de la façade et de l’isolation de la cave, sans parler des fenêtres à triple vitrage. Notre expert en énergie a insisté dès le début sur le fait qu’un projet de ce genre devait être envisagé dans sa globalité. Le résultat final a été très satisfaisant, car notre maison a maintenant l’air beaucoup plus moderne, ce qui nous plaît particulièrement, ainsi qu’à nos enfants. 

     

     

     

    Soutien apporté par votre Banque Raiffeisen

    Quand on a une vue d’ensemble, on peut évaluer l’investissement nécessaire et, sur cette base, établir avec la banque une planification financière optimale pour la mise en œuvre. Faut-il effectuer un retrait depuis la caisse de pension? Les fonds nécessaires doivent-ils être épargnés préalablement? L’augmentation de l’hypothèque est-elle une solution envisageable? Votre banque principale vous présentera volontiers les possibilités concrètes qui s’offrent à vous.