Combien de pièces désirez-vous?

En Suisse, parmi tous les types d’appartements, les appartements trois pièces sont les plus populaires. 30% des logements nouvellement construits comptent désormais trois pièces. Depuis 2015, l’appartement trois pièces est donc le type d’appartement le plus fréquemment construit en Suisse.

Les appartements trois pièces sont de plus en plus populaires

Certes, dans le parc immobilier existant, la part des appartements de quatre pièces (27,5%) se situe toujours (juste) devant celle des trois-pièces (27%). Cela dit, dans les prochaines années, les trois-pièces dépasseront les appartements de quatre pièces dans ce classement également.

Les trois-pièces sont, en outre, de plus en plus nombreux parmi les propres logements proposés à la location et à la vente sur internet. Un tiers des objets publiés dispose de trois pièces. Or, non seulement l’offre d’appartements de trois pièces est importante, mais ceux-ci sont aussi les plus demandés de tous les types d’appartements. C’est ainsi que sur les plateformes immobilières, par exemple, les trois-pièces sont les plus recherchés.

Le trois-pièces devient donc de plus en plus l’appartement standard en Suisse. On y vit généralement seul ou à deux. De la sorte, le trois-pièces couvre potentiellement les besoins en logement des ménages composés d’une seule personne, dont la part se situe déjà à 36%, ainsi que des ménages de deux personnes, la part atteignant pratiquement 33%. De ce fait, il est en principe envisageable pour plus de deux tiers des ménages suisses en tant que propre logement. Le succès du trois-pièces s’explique donc, entre autres, par le fait qu’il s’agit d’un produit véritablement polyvalent.

Le trois-pièces est plus demandé que l’appartement de quatre pièces, la première raison étant son utilisation flexible par différents types de ménages. La seconde raison est aussi la taille des ménages qui se réduit de plus en plus. Par conséquent, les gens ont besoin de moins en moins de pièces.

 

Le parc immobilier existant se compose principalement d’appartements de trois pièces.

Le parc immobilier existant se compose principalement d’appartements de trois pièces.

Taux d’inoccupation le plus élevé pour les appartements de trois pièces

Le potentiel du trois-pièces semble toutefois déjà avoir été épuisé après le boom de la construction de ces dernières années. Un regard sur les locaux vacants montre que les trois-pièces sont les plus inoccupés de tous les types d’appartements. Cela concerne actuellement 2,1% des trois-pièces. Les appartements de quatre pièces, en revanche, enregistrent un taux d’inoccupation atteignant «seulement» 1,8%. Il y a dix ans, le taux d’inoccupation pour les deux types d’appartements était encore d’environ 1%.

Aujourd’hui, seuls les appartements de cinq pièces ou plus présentent un taux d’inoccupation aussi bas. Pour les maîtres d’ouvrage, il pourrait donc s’avérer intéressant, dans le cadre de futurs projets, d’inclure un ou deux grands appartements supplémentaires dans leur portefeuille – indépendamment de la tendance à l’individualisation.

 

Interrogez notre expert

Nous avons bien reçu votre formulaire. Merci!

Le traitement du formulaire a échoué. Veuillez essayer de renvoyer le formulaire ultérieurement.

Nous avons bien reçu votre formulaire et vous en remercions. Malheureusement l'accusé de réception n'a pas pu être envoyé à votre adresse e-mail {0} en raison d'une erreur technique.

 

 

A propos de l’auteur

Francis Schwartz

Francis Schwartz

Francis Schwartz est analyste du marché immobilier chez Raiffeisen Suisse. Il travaille dans l’unité Raiffeisen Economic Research depuis 2018 et analyse les évolutions et les tendances sur le marché suisse de l’immobilier. Francis Schwartz a étudié à l’Université de Zurich puis travaillé à la Banque cantonale des Grisons, à Coire, et auprès du Swiss Real Estate Institut de la Hochschule für Wirtschaft Zurich, avant d’intégrer le Groupe Raiffeisen.