Perspectives placements – Le guide pour votre patrimoine

«Messages clés» – Notre vision des marchés

Omicron et les confinements: les inquiétudes autour du coronavirus augmentent à nouveau. Les prochaines discussions sur le relèvement du plafond de la dette aux USA devraient susciter de la nervosité. Nous tablons sur une consolidation sur les marchés des actions au lieu d'un rallye de fin d'année.

Nouvelles inquiétudes dues au coronavirus

Le nombre de cas augmente, les mesures sont renforcées et l'Autriche est encore une fois confinée. La situation de la pandémie s'est à nouveau nettement tendue. A cela s'ajoute le nouveau variant Omicron découvert en Afrique du Sud. Il y a certes encore de nombreuses incertitudes concernant la contagiosité et la dangerosité du virus mutant, mais la nervosité sur les marchés a fortement augmenté. Les dernières évolutions ne laissent présager rien de bon avec l'arrivée des mois d'hiver.    

 

Plafond de la dette et litige autour du budget

Aux USA, le mois de décembre sera chaud. Afin d'éviter le défaut de paiement, le Congrès doit relever le plafond de la dette avant la fin de l'année. En même temps, le budget 2022 doit être adopté, autrement, il y aura une fois de plus un shutdown (temporaire) du gouvernement. Est-ce que le programme «Build Back Better» de Joe Biden passera la rampe dans le cadre de cette situation tendue?            

 

La volatilité augmente

La période de l'avent sera tout sauf apaisée. Bien au contraire: la volatilité a nettement augmenté sur les marchés. Le VIX aussi appelé «l'indice de la peur», a bondi de 18 à plus de 31 points. Les marchés obligataires ont également réagi avec nervosité dernièrement. En raison de la persistance d'une forte inflation, une inversion des taux d'intérêt semble se profiler plus rapidement qu'attendue aux USA. Nous tablons entretemps sur deux hausses de taux par la Réserve fédérale américaine en 2022.   

Un rallye de fin d'année ou une consolidation?

Décembre est considéré chaque année comme un bon mois boursier et promet généralement une hausse des cours. Mais un certain nombre d'éléments plaident pour une consolidation cette année-ci. D'une part, les marchés des actions enregistrent déjà une performance supérieure à la moyenne cette année avec une hausse à deux chiffres. D'autre part, les facteurs suscités devraient refroidir la propension au risque des investisseurs à court terme. Aussi considérons-nous le potentiel pour des cours nettement plus élevés jusqu'à la fin de l'année comme limité.       

 

Le positionnement reste défensif

D'un point de vue tactique, nous restons positionnés de manière légèrement défensive dans notre allocation d'actifs. Nous sommes fortement sous-pondérés en obligations et légèrement en actions. Nous demeurons positifs avec les valeurs réelles «alternatives» que sont l'or et les fonds immobiliers suisses. En outre, nous détenons tactiquement une position élevée de liquidités dans les portefeuilles.