Perspectives placements – Le guide pour votre patrimoine

En investissant ou au football – Tout dépend de l'état d'esprit

La diversification a pour but d'améliorer le profil de risque-rendement. Pour un portefeuille composé d'actions suisses cela signifie d'investir dans des entreprises petites et grandes de divers secteurs et avec différents marchés cibles afin d'être paré aux aléas du marché. Car seule la diversification pose la première pierre d'un portefeuille résistant aux attaques.

Les attaquants s'occupent de la performance

Le football est une passion. Un plaisir de la vie. Une émotion. Lors des prochaines semaines, les fans seront de nouveau saisis par cette sensation lorsque le Championnat d'Europe de football se déroulera du 11 juin au 11 juillet. De Budapest à Bucarest et de Saint-Pétersbourg à Séville, on tapera dans le ballon et l'ensemble du continent vibrera. Par comparaison, investir semble fade et ennuyeux. Pourtant, les deux choses ont plus en commun que ce que l'on pense. Les investisseurs célèbrent également des victoires quand le rendement est au rendez-vous. Ils tremblent avec la bourse lorsque celle-ci effectue une correction. Tout investisseur qui chute et perd de l'argent, doit rapidement se ressaisir; remettre son maillot un peu en ordre et acheter la prochaine action ou adapter le portefeuille à la nouvelle situation.

Un match réussi est fait de beaux buts, d'un jeu vivant et d'acteurs qui marquent la partie ou qui ont le potentiel de provoquer un renversement inattendu de situation. Cependant tout dépend rarement d'un seul joueur, mais plutôt de son rôle dans l'équipe. Il faut diversifier, comme lorsqu'on investit. Dans un portefeuille d'actions, chaque titre rempli également un certain rôle. L'attaquant doit marquer des buts et conduire l'équipe à la victoire. Les attaquants peuvent être probablement comparés le mieux avec la part agressive et dynamique de la quote-part en actions. Les entreprises à petite capitalisation ou les valeurs technologiques appartiennent sans le moindre doute à cette catégorie. Elles ont le potentiel de transformer une performance moyenne en une performance supérieure à la moyenne. 

Rendement total de Sika, Schindler, Flughafen Zürich et Logitech, indexé

Sources: Bloomberg, CIO Office Raiffeisen Suisse

L'entreprise de technologie Logitech en fait partie. Elle continue de profiter d'une forte demande en périphériques informatiques. Mais le fournisseur de matériaux de construction Sika, le constructeur d'ascenseurs Schindler et l'aéroport de Zurich bénéficient aussi de la reprise économique. Dans la composition actuelle, la Suisse devrait probablement miser sur Haris Seferovic et Mario Gavranovic pour l'attaque. Mais le milieu de terrain offensif Xherdan Shaqiri peut créer la surprise à tout moment, quand il s'immisce au moment décisif dans la surface de réparation et marque un but d'un coup de pied retourné.

La défense stabilise et protège

Les équipes, qui misent sur un jeu offensif, souhaitent obtenir du succès grâce aux attaquants. L'adversaire doit être mis sous pression. Historiquement, le schéma tactique dit «en pyramide» s'est imposé comme positionnement offensif à la fin du 19e siècle. Dans ce système, cinq joueurs sont attaquants. La défense est par conséquent sous-représentée. La faiblesse actuelle du secteur technologique montre quels sont les dangers lorsqu'une catégorie de placement est pondérée trop fortement dans un portefeuille. Si les attaquants ne marquent tout d'un coup plus aucun but (les cours des actions baissent), il devient difficile de gagner une partie, à savoir d'obtenir un rendement positif. Les investisseurs devraient donc veiller à une large diversification. Il ne faut pas tout miser sur une seule carte. De manière analogue, le système en pyramide n'est désormais plus de mise au football. L'attaque a été réduite au bénéfice de la défense. Les équipes diversifient d'une certaine manière leur positionnement. 

Si l'adversaire rentre alors en possession de la balle, il effectue un contre et pénètre le milieu de terrain. C'est là qu'évoluent les joueurs polyvalents. Le fabricant d'arômes et de parfums Givaudan par exemple, dont la performance de l'action convainc depuis des années. Holcim, le cimentier, a également de bonnes chances. Il complète un portefeuille en tant que bénéficiaire potentiel de projets d'infrastructures et marque des points par une valorisation attractive et une direction expérimentée. Le joueur de milieu de terrain est un stratège qui a une vue d'ensemble, soutient la défense, mais peut aussi initier une attaque le cas échéant voire marquer lui-même un but. Granit Xhaka et Remo Freuler occupent cette fonction dans l'équipe suisse. Il faut souvent attendre la fin de la partie pour voir à quel point cette fonction est importante, lorsque les statistiques des joueurs sont comparées entre elles. 

Nestlé, Roche, Swiss Life et Orior sont des défenseurs en Suisse. Ils stabilisent un portefeuille, paient régulièrement un dividende, évitent les contreperformances, mais ont le potentiel de pouvoir déployer leur puissance.

Aperçu des rendements sur dividende

Sources: Bloomberg, CIO Office Raiffeisen Suisse

Un dicton du football montre à quel point ces valeurs sont importantes au sein d'un portefeuille: «L'attaquant gagne des matchs, le défenseur gagne des championnats». Afin de ne pas laisser l'adversaire arriver jusqu'aux cages, le duel devient parfois âpre – comme avec les entreprises. Celles-ci doivent également se réinventer constamment, être compétitives ou rester innovantes. Nestlé a réinventé le café en le mettant dans des capsules et en développant ainsi un marché de plusieurs milliards. Ricardo Rodriguez et Nico Elvedi devraient notamment se partager la tâche ingrate des duels sans merci lors du CE. 

La composition de la Suisse pour le CE pour investir avec succès

Investir toutefois trop prudemment fait aussi rater des opportunités, car le risque et le rendement vont de pair. Le catenaccio désigne un style de jeu très défensif au football, dans lequel les buts sont marqués avant tout lors de contre-attaques. Le système a surtout été utilisé en Italie jusque dans les années 70, mais est surtout synonyme d'un football défensif de nos jours. Un détail qui a son intérêt: ce système de jeu tire son origine de la Suisse où il est connu en tant que «verrou suisse» et pratiqué par l'équipe nationale suisse et le Grasshopper Club de Zurich. L'Autrichien Karl Rappen est considéré comme son inventeur. Il travaillait comme entraîneur en Suisse au cours des années 30. Mais celui qui ne fait que défendre ne marque pas de buts; celui qui ne prend pas de risques ne génère pas de rendement.

Au final, le football vit de buts. Ceux-ci sont marqués car il y a également des lacunes dans la meilleure des défenses. L'adversaire tire. A présent, tout se joue au niveau du gardien. C'est l'affaire de Yann Sommer. Comme Swisscom. Une solide capitalisation, des revenus solides, un dividende attractif. 

Ces valeurs doivent figurer dans un portefeuille d’actions suisses

Sources: CIO Office Raiffeisen Suisse

Que l'on compose donc un portefeuille d'actions ou une équipe de football, les parallèles sont indéniables. Mieux encore: un match de football est terminé après 90 minutes, mais en tant qu'investisseur, on peut vibrer avec le marché pendant toute une vie. Par le passé, les actions suisses s'en sont bien sorties malgré ou justement grâce à leur caractère défensif. C'est pourquoi nous maintenons notre surpondération en titres suisses malgré notre légère sous-pondération en actions. Et avec la 13e place au classement mondial de la FIFA, l'équipe nationale est également en bonne position. «Allez la Suisse».

Le CIO explique: Qu'est-ce que cela signifie pour vous en tant qu'investisseur?

La fièvre du football augmente. Mais la lutte pour le ballon devient surtout prenante quand on connaît ses règles et ses finesses tactiques, et que l'on peut s'identifier avec les joueurs sur le terrain. C'est la même chose lorsqu'on investit. Pour investir son argent en bourse il faudrait en connaître les règles de base. Quelle influence ont les évolutions macroéconomiques? Quels sont les secteurs qui se développent le mieux dans quels cycles de conjoncture? Quels sont les critères d'évaluation particulièrement pertinents? Et quel est l'effet de la psychologie des investisseurs sur les marchés? Il suffit de se pencher sur ces thèmes pour être fasciné par la complexité de la résultante des facteurs mentionnés. En matière de sélection correcte des titres, je vous livre en outre un dicton boursier de Warren Buffet: «N'​investissez que dans des entreprises que vous comprenez bien». 

Transposé aux actions, cela signifie: n'achetez que des titres d'entreprises dont vous êtes convaincu par leurs produits ou services. A cet égard, il faut toujours veiller à opérer une large diversification. Une équipe du CE comprend au total 26 joueurs, bien que seuls 11 soient sur le terrain. Et si investir est quelque chose de trop complexe pour vous, vous pouvez aussi tout simplement déléguer la gestion de fortune. Nos experts en placement s'assureront que vous disposiez à tout moment d'une équipe compétitive du point de vue tactique sur le «terrain de jeu boursier».   

Matthias Geissbühler, CIO Raiffeisen Suisse