Marchés et opinions

Radar du marché

Les USA ont voté, mais le résultat final n'est pas encore connu. Comme nous nous y attendions, la compétition est serrée et tout devrait se jouer au niveau de la «Rust Belt». Un épilogue juridique n'est pas exclu.

La «vague bleue» prévue n'a pas eu lieu

Les USA ont voté. Une fois de plus, les prévisions étaient fausses: la grande «vague bleue» (succès massif des Démocrates) n'a pas eu lieu. Les candidats sont au coude-à-coude, et l'issue est encore incertaine. Aucun d'entre eux n'a pu réunir la majorité nécessaire de 270 grands électeurs le soir du vote. Les résultats de la Pennsylvanie, du Michigan et du Wisconsin seront déterminants. Ces Etats sont situés dans ce qu'on nomme la «Rust Belt», qui a particulièrement souffert du déclin industriel. Comme le décompte des voix traîne en longueur dans ces Etats, le résultat final n'est attendu que pour dans quelques jours. Il se peut aussi que le perdant conteste un éventuel résultat serré. Les prochains jours seront donc encore marqués par l'incertitude.

Outre l'issue de l'élection présidentielle américaine, le résultat des élections au Congrès est aussi décisif. Il semble que les Républicains puissent y défendre leur courte majorité. Mais un Congrès divisé a du bon, car les partis doivent arriver à des compromis.

Des mouvements latéraux volatils sur les marchés sont attendus

Les marchés financiers devraient rester volatils jusqu'au résultat final, avec une tendance à la stagnation. Le coude-à-coude entre George Bush et Al Gore, pour lequel la Cour suprême a tranché un mois après les élections en faveur du candidat républicain, a constitué un précédent. A l'époque, le marché américain des actions avait eu tendance à baisser (voir graphique sur ce thème). Actuellement, les futures affichent une image mitigée: les marchés des actions devraient repartir, les taux d'intérêt aux USA ont nettement diminué, et l'USD se renforce. Tous les indicateurs qui indiquent la probabilité d'une vague bleue.  

Indépendamment de l'issue des élections, l'adoption d'un paquet supplémentaire de mesures d'aide fiscale est très attendue par les milieux économiques. En raison de l'incertitude politique, de nouveaux retards pourraient intervenir. Quoi qu'il en soit, il faut s'attendre à un prochain plan de sauvetage pour début 2021 au plus tard, de l'ordre de USD 1'000 à 2'000 milliards. L'économie mise à mal par le coronavirus va recevoir le soutien dont elle a besoin en urgence.

D'ici à l'obtention des résultats définitifs...

… il faut s'attendre à un maintien à un niveau stable avec de la volatilité.

il faut s’attendre à un maintien à un niveau stable avec de la volatilité

Sources: Bloomberg, CIO Office Raiffeisen Suisse

Les investisseurs devraient être plus attentifs à la pandémie de coronavirus, qui n'est toujours pas contrôlée aux USA. Elle réclame un renforcement des efforts et la mise en place de nouvelles mesures pour maîtriser la situation.

Le déroulement de la pandémie et ses implications économiques sont décisifs pour les perspectives à moyen terme sur les marchés des actions. En général, les bourses politiques ne voient pas très loin. Nous conservons donc un positionnement défensif en matière de tactique de placement. Les nouveaux confinements vont bientôt se répercuter sur les données conjoncturelles et les résultats des entreprises.

 

 

Ceci pourrait également vous intéresser