Perspectives placements – Le guide pour votre patrimoine

«Messages clés» – Notre vision des marchés

Les actions progressent dans une seule direction: à la hausse. Les valorisations atteignent des records; les investisseurs sont optimistes. Nous diminuons les actions et prenons nos bénéfices de manière anticyclique.

Les investisseurs ont le moral en liesse

Les investisseurs sont euphoriques, ce qui ne surprend guère, compte tenu des records sur les indices d'actions Ainsi, le Swiss Performance Index (SPI) a largement dépassé la barre des 14'000 points et vient juste d'établir un record historique, augmentant de plus de 43% depuis son plus bas à la mi-mars 2020, en raison du coronavirus.

 

Forte augmentation des bénéfices

Les perspectives économiques positives encouragent la hausse. L'économie mondiale devrait connaître une croissance de 5,5%, encouragée par la fin prochaine de la pandémie, et donc des étapes rapides de déconfinement. Il en va de même pour les bénéfices des entreprises, qui devraient augmenter de plus de 30% au niveau mondial, selon nos estimations. Les résultats trimestriels, publiés à l'heure actuelle, ont été généralement très solides jusqu'ici et confirment nos analyses optimistes.

 

Des valorisations risquées

Comme toujours, chaque médaille a aussi un revers. La forte reprise des cours a refait flamber les valorisations. La reprise attendue des bénéfices est donc largement anticipée sur les marchés des actions. Même si la hausse des valorisations ne sonne pas forcément le glas d'une phase d’expansion, le potentiel pour de nouvelles avancées se réduit comme un peau de chagrin. 

Dynamique saisonnière contraire

Les mois boursiers commencent traditionnellement avec le mois de mai. Le fameux dicton «Sell-in-May» pourrait donc se concrétiser y compris en mai 2021, si l'on prend en compte la forte performance depuis le début de l'année, et le positionnement très unilatéral et marqué des investisseurs en «mode risque».

 

Le temps est venu pour les (premières) prises de bénéfices

Une consolidation n'est pas à exclure ces prochains mois, compte tenu des valorisations élevées, du moral euphorique des investisseurs ainsi que des facteurs saisonniers qui invitent à la prudence à court terme. Aussi gardons-nous un positionnement quelque peu défensif du point de vue tactique et réduisons-nous légèrement la quote-part en actions, tout en prenant les bénéfices sur les actions européennes et des marchés émergents et en augmentant la liquidité, en contrepartie.