Classe d'actifs en vue: actions

La baisse des valorisations ne constitue pas à elle seule un argument suffisant pour acheter des actions. Ce n’est que lorsque l’environnement conjoncturel se stabilisera qu’il vaudra la peine de procéder à des rachats.

Les valorisations sont plus attractives mais encore loin d’être bon marché

Les actions sont bon marché – c'est du moins ce que l'on pourrait penser en raison de la correction des cours en bourse en 2022. Le problème: Elles ne sont bon marché que si les bénéfices augmentent comme prévu, s'il n'y a pas de récession, si la propension au risque des investisseurs augmente à nouveau et que les entreprises abordent l'avenir avec optimisme. 

Evolution du ratio cours–bénéfice du Swiss Performance Index (SPI)

Sources: Bloomberg, CIO Office Raiffeisen Suisse

Or, ces conditions ne sont pas réunies actuellement. Alors que la hausse des taux d'intérêt est intégrée aux cours, force est de constater que le marché s'attend toujours à une croissance des bénéfices moyenne à un chiffre, ce qui n'est cependant pas réaliste au vu des dernières perspectives conjoncturelles. Le ralentissement de la dynamique économique n'est donc absolument pas intégré aux cotations.

Il est ainsi clair que l'incertitude reste pour l'instant une variable importante que les investisseurs devraient prendre en compte dans leurs décisions de placement. 

Toutefois, cela ne signifie pas pour autant qu'il faille complètement tourner le dos au marché des actions. Les corrections sont sources d'opportunités, et seuls ceux qui sont investis dans les périodes difficiles le sont également lorsque les marchés augmentent. Dans un tel contexte, il est en outre important que les investisseurs misent sur d'autres valeurs que lors d'une reprise. Les entreprises qui génèrent des revenus stables et dépendent moins du cycle économique sont alors prisées. 

Cash is King – Les dividendes assurent un rendement stable

Le marché des actions suisse offre précisément ces caractéristiques avec ses poids lourds que sont Nestlé, Roche et Novartis, et constitue donc un refuge sûr pour les investisseurs, en particulier en ce moment. Ces entreprises sont des leaders mondiaux qui peuvent répercuter les coûts plus élevés à la clientèle grâce à leur pouvoir de fixation des prix. Elles offrent ainsi également une certaine protection contre l'inflation. 

Nombre de ces entreprises ont en commun de distribuer des dividendes stables. Une distribution régulière de cash inspire confiance aux actionnaires, est source de stabilité et souligne la continuité et le succès du modèle d'affaires sous-jacent. En règle générale, les actions à fort dividende fluctuent moins. A partir d'un certain moment, l'action devient en effet attractive du seul fait de sa distribution. 

Evolution du cours et rendement sur dividendes SMI

Sources: Bloomberg, CIO Office Raiffeisen Suisse