Perspectives placements – Le guide pour votre patrimoine

«Messages clés» – Notre vision des marchés

Evergrande, dette, inflation et taux accrus, volatilité. Tactiquement, nous restons défensifs avec trois changements anticycliques: augmenté l'or et les actions EM, mais réduit les fonds immobiliers.

Evergrande en mauvaise posture

Le groupe immobilier chinois Evergrande est en passe de faire faillite. Avec des dettes de plus de 300 milliards d'USD, ce serait l'une des plus grandes faillites d'entreprise de l'histoire. L'épisode constitue un signal d'avertissement et démontre de manière exemplaire les conséquences de la politique monétaire ultra-expansive depuis des années. De nombreuses entreprises ont utilisé les faibles taux d'intérêt pour financer la croissance par la dette, d'autres ont pu se maintenir à flot grâce aux conditions favorables de refinancement. Evergrande ne constitue que le sommet de l'iceberg à cet égard. En effet, il existe des centaines de sociétés dites «zombies» dans le monde. Nous ne tablons toutefois pas sur une conflagration en Chine. Le gouvernement ne sauvera certes pas Evergrande. En revanche, il stabilisera le système financier.

 

Une politique monétaire plus restrictive

Le chef de la Fed, Jerome Powell, ne veut toujours pas se prononcer en faveur d'un moment précis pour commencer à réduire les achats obligataires. Il a toutefois clairement laissé entendre que le moment serait bientôt venu. Par ailleurs, le tapering doit se dérouler rapidement et être achevé dès la mi-2022. Actuellement, la moitié des membres de la Fed table sur une première hausse des taux d'intérêt dès l'an prochain. Les taux à long terme ont réagi et ont nettement augmenté ces derniers jours.

 

Le drame de la dette

C'est du déjà vu: la dette augmente année après année aux USA. Le plafond de la dette se situe actuellement à 28'500 milliards de dollars US et elle est donc atteinte. Il n'y a pas (encore) d'accord au Congrès concernant un relèvement. La volatilité sera au rendez-vous.

L'Allemagne a voté

Les élections du Bundestag de notre voisin nordique sont terminées. La situation n'est pas pour autant plus claire. Les discussions de coalition entre les partis viennent de commencer. Un gouvernement tricolore (SPD, Verts, FDP) sous la direction du chancelier Olaf Scholz semble le plus probable. Les répercussions sur les marchés financiers sont faibles car «les bourses politiques ont des jambes courtes».

 

Ajustements anticycliques

Tactiquement, nous restons positionnés de manière légèrement défensive, mais nous avons procédé à trois changements anticycliques dans notre tactique de placement: Nous prenons nos premiers bénéfices avec les fonds immobiliers suisses et nous réduisons la position de «fortement surpondérée» à «légèrement surpondérée». En revanche, nous augmentons notre position en or pour des raisons de diversification. Du côté des actions, nous restons certes positionnés de manière prudente dans l'ensemble, mais nous achetons des actions des marchés émergents de manière opportune.