Perspectives placements – Le guide pour votre patrimoine

Classe d'actifs en vue: obligations

L'économie glisse vers une récession, les chiffres record de l'inflation faisant grimper les taux d'intérêt. Cela inquiète les consommateurs tout comme les investisseurs et entraîne une volatilité accrue.

Fortes fluctuations du cours des obligations – Comparable avec le marché des actions

Souvent, qui dit courbe de taux inversé dit risque de récession. L'économie US soit – sans surprise – en récession technique (terme employé pour désigner une contraction sur deux trimestres consécutifs) pour plusieurs raisons: recul de la croissance aux deux premiers trimestres de 2022, hausse de l'inflation et des taux d'intérêt, de même qu'un nombre croissant de consommateurs réticents. Cette situation, généralement qualifiée de spectre économique, devrait se désamorcer un peu en cours d'année grâce au marché de l'emploi toujours robuste. Les obligations demeurent néanmoins volatiles. 

Evolution de cours 0,5 % Suisse 27.06.2032

Sources: Bloomberg, CIO Office Raiffeisen Suisse

Le rendement des obligations de la Confédération à 10 ans est passé à plus de 1,4% jusqu'à la mi-juin, pour ensuite redescendre à 0,5% en juillet, contre un niveau négatif en début d'année. Cela signifie une perte de cours de 14% jusqu'à la mi-juin, suivie d'une reprise de 9%. Les fluctuations sont ainsi comparables à celles des marchés des actions.

L'effondrement de cours est douloureux mais le remboursement se fait à 100%

Elles soulignent le fait que les incertitudes font également partie des marchés des placements à rémunération fixe. L'augmentation des primes de risque signifie donc que les investisseurs réclament un rendement plus élevé pour leur argent, ce qui présente un certain intérêt à leurs yeux, alors que du point de vue des entreprises, cela implique une charge supplémentaire, dans la mesure où elles doivent lever des fonds supplémentaires sur le marché. 

Ce sont surtout les entreprises dont la situation financière est tendue qui se trouvent dans le collimateur. Alors qu'elles avaient encore profité d'argent bon marché, la situation s'est inversée entretemps. Les emprunts à haut rendement se retrouvent de plus en plus sous pression, car les obligations d'entreprises à capitalisation solide génèrent à nouveau un rendement positif et constituent ainsi une alternative de placement. C'est pourquoi nous maintenons notre sous-pondération dans cette catégorie de placement et préférons les obligations de qualité élevée.

Malgré les pertes de cours douloureuses dans les obligations depuis le début de l'année, force est de constater que ces dernières sont remboursées en intégralité à la fin de leur duration, sauf si le débiteur devient insolvable. Les chutes de cours sont donc toujours temporaires, contrairement aux actions. C'est précisément pour cette raison que le long terme s'impose. 

0,5 % Suisse 27.06.2032, cours actuel et prévision

Sources: Bloomberg, CIO Office Raiffeisen Suisse