Perspectives placements – Le guide pour votre patrimoine

Classe d'actifs en vue: actions

Les marchés des actions ont corrigé. Les valorisations ne sont toutefois attractives qu'en apparence. En raison des perspectives, les prévisions de bénéfices devraient baisser et les valorisations augmenter.

Une incertitude accrue se reflète dans des fluctuations plus fortes

Indice de volatilité du Swiss Market Index (VSMI)

Sources: Bloomberg, CIO Office Raiffeisen Suisse

La publication des rapports trimestriels bat son plein. Les chiffres sont mitigés, ce qui a alimenté la volatilité en bourse. Après que la marge de fluctuation se soit réduite à l'issue de la crise du coronavirus en 2021, les indices de volatilité des marchés des actions augmentent de nouveau par vagues depuis début 2022. Les résultats des entreprises laissent présager que l'incertitude des investisseurs restera élevée. Bon nombre de ces résultats ont en effet un point en commun: ils se situent nettement sous le niveau de celles de l'année précédente, mais au-dessus des attentes des analystes. 

Des valorisations attractives qu'à première vue – En raison de la menace d'une baisse des bénéfices

Etant donné que de nombreuses entreprises font face à une diminution des marges dans le contexte actuel, les perspectives revêtent un rôle de plus en plus important. Et celles-ci sont mitigées. Les marchés ayant cependant perdu en moyenne environ 20% depuis le début de l'année, au moins une partie des mauvaises nouvelles est déjà intégrée aux cours. Les valorisations semblent attractives, mais elles courent le risque d'augmenter de nouveau soudainement en raison de la baisse des bénéfices.

Ratio cours–bénéfice SMI

Sources: Bloomberg, CIO Office Raiffeisen Suisse

Cela explique notamment le désaccord entre les investisseurs quant à la valeur et le prix d'un placement. Tandis que le prix est donné par le cours actuel en bourse, la détermination de la valeur est nettement plus compliquée. D'une manière générale, la valeur d'un investissement est déterminée par les bénéfices réalisés à l'avenir. La valeur actuelle de ces derniers dépend toutefois de nombreux facteurs d'influence, dont la future évolution économique et son importance pour les taux de croissance d'une entreprise. En outre, la situation de la concurrence ainsi que l'évolution des coûts sont décisives en termes de rentabilité, sans oublier la question de savoir avec quel taux d'intérêt il faut actualiser les revenus à la date du jour. 

La prime de risque réclamée par les investisseurs a notamment augmenté en raison de l'incertitude qui règne. En outre, les investisseurs misent de plus en plus sur la qualité. Le bilan repasse ainsi au premier plan. Un endettement élevé, qui implique une charge d'intérêt plus élevée, devient alors risqué. Les entreprises à risques en cours de turnaround sont peu prisées. Au vu de la situation actuelle en termes de risque et de rendement, une sous-pondération en actions semble toujours appropriée.