Nouvelles

  • Communiqué de presse
  • Société coopérative
  • Communications ad-hoc
23.08.2023

Solide sur le plan opérationnel et sur la bonne voie au niveau stratégique: le Groupe Raiffeisen enregistre un semestre réussi

Solide sur le plan opérationnel et sur la bonne voie au niveau stratégique: le Groupe Raiffeisen enregistre un semestre réussi

Points marquants

  • Au premier semestre 2023, le bénéfice du Groupe s’élève à 701 millions de francs (+26,0%).
  • Forte activité opérationnelle – tous les postes de produit sont en hausse, le résultat opérationnel a progressé pour atteindre 894,0 millions de francs.
  • Croissance de 11,0 millions de francs dans les opérations de commissions et des prestations de service, avec à nouveau des afflux élevés d’argent frais dans les opérations de prévoyance et de placement
  • Le résultat net des opérations d’intérêts a enregistré une forte croissance de 307,5 millions de francs suite au revirement des taux d’intérêt.
  • Le volume hypothécaire a augmenté de 3,4 milliards de francs, soit une croissance de 1,7% au rythme du marché.
  • Les dépôts de la clientèle ont progressé de 850,3 millions de francs – la part de marché s’est encore accrue.
  • La mise en œuvre de la stratégie se situe à un stade avancé – développement de l’accès digital de la clientèle aux prestations, renforcement des opérations de placement et de prévoyance et nouveau processus hypothécaire.

Saint-Gall, le 23 août 2023. Le Groupe Raiffeisen enregistre un très bon résultat au premier semestre 2023 – le résultat opérationnel comme le bénéfice sont en nette hausse. Avec 701 millions de francs, le bénéfice semestriel a augmenté de 26,0% par rapport à la même période de l'année précédente. Tous les postes de produit y ont contribué. Le résultat opérationnel a progressé de 271,2 millions de francs pour s’établir à 894,0 millions de francs.

Heinz Huber, président de la Direction de Raiffeisen Suisse, indique que «les chiffres clés pour le premier semestre 2023 sont très bons – le Groupe a progressé dans tous les postes de produit. Plus de 90% du bénéfice demeurent au sein de l’entreprise, ce qui fait de nous une banque stable et sûre. Par ailleurs, nous continuons à investir dans notre développement stratégique en renforçant la proximité avec la clientèle.»

 

Tous les postes de produit sont en hausse

L’évolution solide des activités opérationnelles a permis au produit opérationnel de croître de 20,9% au premier semestre pour atteindre 2,0 milliards de francs. Principale source de revenus du Groupe, les opérations d’intérêts ont notamment enregistré une forte croissance de 25,0% (+307,5 millions de francs). Cette évolution est principalement due au revirement des taux d’intérêt initié par la Banque nationale suisse (BNS). Les opérations neutres ont elles aussi contribué à l’augmentation des revenus. Le groupe bancaire enregistre ainsi une nouvelle hausse des revenus issus des opérations de commissions et des prestations de service ainsi que des opérations de négoce par rapport à la même période, pourtant déjà très solide, de l'année précédente. Le résultat des opérations de commissions et des prestations de service a augmenté de 11,0 millions de francs (+3,7%) pour s’établir à 310,9 millions de francs. Celui des opérations de négoce a progressé de 17,0 millions de francs (+14,6%) à 133,0 millions de francs. Conformément aux prévisions, les charges ont augmenté par rapport à la même période de l’exercice précédent. Cela s’explique par un besoin accru de personnel, des investissements dans la mise en œuvre de la stratégie du Groupe et des dépenses supplémentaires liées aux événements clients, aux assemblées générales ou aux événements sociétaires. Grâce à l’augmentation des revenus au premier semestre, associée à une faible hausse des coûts, le Cost Income Ratio s’est amélioré, passant à 50,6% (contre 57,2% pour la même période de l'année précédente). Au premier semestre, le résultat opérationnel a progressé de 43,5%, pour atteindre 894,0 millions de francs.

 

Croissance continue dans l’activité de base

Les créances hypothécaires ont progressé de 3,4 milliards de francs (+1,7%) au premier semestre, pour s’élever à 207,1 milliards de francs. Raiffeisen enregistre ainsi une croissance au rythme du marché, conformément à son ambition. Avec une part de marché stable de 17,6%, le Groupe maintient sa position forte sur le marché. Malgré l’évolution négative du marché dans son ensemble, les dépôts de la clientèle ont augmenté de 850,3 millions de francs (+0,4%) au premier semestre et s’élèvent désormais à 205,6 milliards de francs. Raiffeisen a ainsi pu augmenter sa part de marché dans ce domaine à 14,7% (contre 14,5% l'année précédente). Avec un taux de refinancement de 94,0%, la quasi-totalité des prêts et crédits à la clientèle sont entièrement couverts par des dépôts de la clientèle. Les afflux d’argent se poursuivent également dans les opérations de prévoyance et de placement. Depuis le début de l’année, les Banques Raiffeisen ont enregistré un afflux d’argent frais de 1,8 milliard de francs dans les dépôts. 16’600 dépôts ont été ouverts au cours des six premiers mois de l’année. Comme lors des exercices précédents, la croissance des mandats de gestion de fortune a été particulièrement forte, leur nombre ayant progressé de 15,6% et leur volume de 16,9%. Les actifs sous gestion ont augmenté et s’élèvent désormais 246,6 milliards de francs. Le Groupe a accueilli au total plus de 26’700 nouveaux clients et clientes durant les six premiers mois de l’année. Le nombre de sociétaires a quant à lui augmenté de 35’000. L’autonomisation des deux dernières Succursales de Raiffeisen Suisse à Bâle et Zurich en début d’année a contribué à cette hausse.

Le bénéfice demeure au sein de l’entreprise – excellente assise financière

Plus de 90% du bénéfice de Raiffeisen restent au sein de l’entreprise comme réserve. Le Groupe dispose ainsi d’une excellente assise financière, ce qui le rend sûr et stable. Le bon résultat opérationnel du premier semestre permet à Raiffeisen d’augmenter de 50 millions de francs les réserves pour risques bancaires généraux. Les fonds propres et les fonds destinés à absorber les pertes ont été encore renforcés au premier semestre et s’élèvent désormais à 24,3 milliards de francs. Le ratio TLAC pondéré en fonction du risque s’élève à 25,5% au 30 juin 2023 et s’est donc à nouveau amélioré par rapport à sa valeur de 24,9% au 31 décembre 2022. Le ratio de levier TLAC, qui affiche une très bonne valeur de 8,4%, est lui aussi plus élevé qu’à la fin de l’année 2022 (au 31 décembre 2022: 8,2%). Raiffeisen a ainsi déjà dépassé les exigences réglementaires finales au 1er janvier 2026 applicables à un groupe bancaire d’importance systémique. En outre, la Banque satisfait entièrement aux exigences en matière de fonds supplémentaires destinés à absorber les pertes dans le cadre du plan d’urgence. C’est pourquoi la FINMA a jugé fin avril 2023 que le plan d’urgence de Raiffeisen était réalisable.

 

La mise en œuvre de la stratégie se situe à un stade avancé

La nouvelle app Raiffeisen sera bientôt lancée pour des groupes d’utilisateurs sélectionnés, en même temps que l’onboarding digital. L’app sera développée progressivement en s’appuyant sur les retours de la clientèle et selon les fonctionnalités les plus utilisées. D’ici 2025, tous les services digitaux de la Banque seront disponibles sur l’app. Par ailleurs, les Banques Raiffeisen ont continué à investir au premier semestre pour renforcer les effectifs dans les équipes de conseil. Le renforcement des opérations de prévoyance et de placement est un élément central de la stratégie du Groupe. Les titres en dépôt ont augmenté d’un tiers depuis début 2021, et Raiffeisen a franchi le seuil d’un demi-million de dépôts au premier semestre 2023. Dans l’activité de base, un nouveau processus hypothécaire digital et en partie automatisé est utilisé au sein de premières Banques Raiffeisen. Il permet de préparer les propositions d’hypothèques et d’effectuer leur traitement ultérieur de manière standardisée. Le temps ainsi gagné peut davantage être consacré au conseil des clientes et des clients. D’ici la fin de l’année, le nouveau processus sera à la disposition de l’ensemble des Banques Raiffeisen pour les nouvelles affaires concernant des propriétés à usage propre.

 

Perspectives

Le contexte de marché demeure difficile en raison des risques croissants de récession et des incertitudes géopolitiques persistantes. La Suisse est toutefois moins fortement touchée que d’autres pays par l’environnement conjoncturel globalement morose et l’inflation. Au plus tard après une éventuelle nouvelle hausse des taux directeurs en septembre 2023, les taux d’intérêt ne devraient plus augmenter en Suisse. Une certaine volatilité des taux d’intérêt est toutefois inévitable dans un environnement conjoncturel incertain. Sur le marché des logements à usage propre, la dynamique des prix encore très forte récemment s’essoufflera peu à peu. Après un premier semestre 2023 positif, il faut à nouveau s’attendre à une volatilité plus élevée sur les marchés des capitaux pour le reste de l’année. Grâce à son modèle d’affaires éprouvé, orienté sur le marché intérieur, Raiffeisen reste optimiste pour l’exercice en cours et prévoit un résultat supérieur à celui de l’exercice précédent.