Perspectives placements – Le guide pour votre patrimoine

«Messages clés» – Notre vision des marchés

L'environnement de placement est difficile, à l'image des confinements en Chine, de la guerre en Ukraine, des taux d'inflation élevés et de la politique monétaire plus restrictive. Pour des raisons tactiques, nous avons réduit les risques dans nos portefeuilles et augmenté la liquidité.

Vent monétaire contraire

La Réserve fédérale américaine passe aux choses sérieuses. Après une première hausse à la mi-mars, elle accélère le rythme, prévoyant de relever les taux de 0,50% le 4 mai prochain, et une nouvelle fois en juin et juillet. En effet, la Fed craint une inflation de plus en plus incontrôlable.

 

Confinements en Chine

La stratégie chinoise du zéro COVID pèse sur l'économie mondiale. La métropole économique de Shanghai est confinée depuis plusieurs semaines. Les entreprises ont dû interrompre provisoirement leur production, et les containers s'accumulent dans le port. Les conséquences sur les chaînes d'approvisionnement mondiales se feront sentir dans les prochaines semaines sous la forme de pénuries et de nouvelles hausses des prix. Entretemps, Pékin connaît une hausse des cas de coronavirus et risque, elle aussi, de se retrouver provisoirement paralysée.

 

Pas de détente en Ukraine

Bien que l'assaut sur la capitale Kiev n'ait pas eu lieu, les combats s'intensifient en revanche dans le Donbass, et tout cessez-le-feu ou toute solution diplomatique peine à se dessiner. La pression sur le prix des matières premières persistera.

Réduction des risques

La confusion actuelle incite à la prudence d'un point de vue tactique. Inflation élevée, craintes liées à la croissance, difficultés d'approvisionnement, et une politique monétaire plus restrictive - un mixe qui risque d'entraîner une volatilité durablement élevée sur les marchés financiers. C'est pourquoi nous avons réduit une nouvelle fois notre quote-part d'actions dans nos portefeuilles et augmenté la liquidité en contrepartie. Du point de vue régional, nous sous-pondérons désormais les actions européennes et des marchés émergents.

 

Tendances à la démondialisation

La prospérité mondiale s'est nettement améliorée, grâce à la vague de mondialisation des deux dernières décennies. En même temps, la division du travail toujours plus importante a créé des dépendances. Elles sont clairement ressorties pendant la pandémie de coronavirus et la guerre en Ukraine et pourraient signaler un changement de cap. Plus à ce sujet dans le Gros-plan de cette édition.